«  Tu es vraiment un…  » : Le jour où Michelle Obama a été sans pitié pour son mari macho

Anecdotes insolites, cocasses ou touchantes… Chaque semaine Candice Nedelec raconte dans Gala.fr un moment méconnu de la vie de femmes et d’hommes politiques.

Barack Obama a choisi de partager sa vie avec une femme de caractère. L’ancien président le sait, Michelle ne laisse rien passer. Pas question pour lui de jouer au mâle alfa. Dans Born in USA (Fayard), son livre d’échange avec Bruce Springsteen, il raconte tous les efforts qu’il fait pour ne pas sombrer dans une virilité caricaturale . « J’aime à penser que je suis quelqu’un qui a beaucoup travaillé sur ces questions et qu’aujourd’hui je suis quelqu’un de sensible, connecté à ses émotions. Tu sais le mâle éclairé, tout ça… », glisse-t-il à son ami chanteur. « Vu de loin et comme on se connaît un peu, laisse-moi te dire que je pense que c’est le cas », lui répond Bruce Springsteen. « C’est ce que j’aimerais penser et pourtant il y a des moments où quand nous sommes à table ou quand on joue à un jeu de société, le mâle alpha ressurgit, alors Michelle me regarde et me dit : « tu es vraiment un… » »

L’humour : mode de communication pour leur couple

Si leur complicité ne s’est jamais démentie, depuis qu’ils se sont mariés, Barack Obama a confessé quelques orages dans son livre Terre promise (Fayard) : « Dans les premiers temps de notre relation, il pouvait nous arriver de nous disputer violemment », écrit-il. Leur duo se titille désormais avec humour. « Réfléchis bien au canapé sur lequel tu dormiras à ton retour. Ce n’est pas le choix qui manque à la Maison-Blanche », l’avait ainsi taquiné Michelle, alors qu’il émettait quelques réserves sur la tenue qu’elle avait choisie pour rencontrer la reine Elisabeth à Londres, il y a quelques années. Barack Obama ne regrette pas son choix de construire sa vie au côté d’une forte personnalité. Il aime pouvoir se dire : « Voilà une personne qui est mon égale et dont j’aurai toujours une haute opinion. Et même quand je serai en colère, même en pleine dispute je me dirai : « Oui mais c’est quelqu’un » ». L’ancien président est ravi d’avoir trouvé à qui parler.

Crédits photos : Pete Souza/The White House via Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet