Tom Hanks entretient une correspondance avec un libraire d’Edimbourg

Vous l’ignorez peut-être, mais Tom Hanks voue une grande passion pour les
machines à écrire et il n’est pas rare qu’il utilise l’un des 120 modèles qu’il possède pour rédiger sa correspondance. Alors, on ne trouvera pas étonnant qu’il ait répondu à Tom Hodges, un libraire d’Edimbourg lui-même dévoué aux vieilles mécaniques scripturaires, quand celui-ci lui a écrit pour lui faire part d’une exposition dédiée à leur passion commune au Musée national d’Écosse.

« Je reçois des lettres de gens tout le temps et elles me sont toutes précieuses mais ce n’est pas tous les jours que vous en recevez une de la part d’une légende hollywoodienne et qu’elle vous appelle son héros », a expliqué Tom Hodges au Guardian, avant de qualifier cette correspondance de « surréaliste ».

Magique

Petit détail qui a son importance, Tom Hanks a répondu à Tom Hodges alors qu’il était sur le tournage du biopic sur Elvis Presley de Baz Luhrmann et sa lettre présentait une reproduction de l’en-tête du Colonel Parker. De son côté, le libraire écossais de 35 ans aime correspondre avec la Remington Noiseless de son grand-père et il se voit comme un « évangéliste » de la machine à écrire et de la librairie indépendante.

Pour l’anecdote, sa découverte de la machine à écrire a eu lieu alors qu’il travaillait à Paris, à la fameuse librairie anglophone Shakespeare & Company. « J’aime jouer avec les mécanismes, mais pour moi, c’est le son et la sensation de frapper les touches d’une machine à écrire qui est magique », s’est enfin enchanté Tom Hodges.

Quoi qu’il en soit, la porte de la librairie de Tom Hodges sera toujours ouverte à Tom Hanks si jamais il lui prend l’envie de rendre visite à son correspondant.

Source: Lire L’Article Complet