Thierry Beccaro dépressif : l’ancien animateur de Motus revient sur son combat contre la maladie

Thierry Beccaro était invité de Non Stop People dans l’émission L’instant de Luxe. L’ancien présentateur de Motus a avoué souffrir de dépression depuis de nombreuses années. Il a d’ailleurs confié qu’il portait toujours sur lui sa “boîte de la rassurance”, contenant des cachets en cas de besoin.

Thierry Beccaro

« Nous nous reverrons, un jour ou l’autre, si vous y tenez autant que moi », promettait Thierry Beccaro, en août 2019, alors qu’il faisait ses adieux aux téléspectateurs de France 2 après vingt-neuf ans à présenter le jeu Motus. Depuis l’ancien animateur vedette a fait du chemin et notamment personnel. Juste avant de prendre sa retraite de Motus, l’animateur était sorti du silence pour évoquer son douloureux passé d’enfant battu. Dans son ouvrage “Je suis né à 17 ans” (Plon), Thierry Beccaro avait décidé de prendre la parole pour faire entendre la voix des enfants martyrisés. Depuis, le présentateur de 64 ans s’est comme libéré d’un fardeau et n’a plus jamais hésité à se confier sur ses failles et à soutenir les causes portant sur toutes les formes de violence.

En ce lundi 24 mai, Thierry Beccaro était reçu dans L’instant de Luxe sur Non Stop People. Face à Jordan De Luxe, il a révélé souffrir de dépression et avoir toujours sur lui sa boîte de médicaments, pour prévenir toute crise d’angoisse …

“Suite à mon enfance”

“La dépression, je n’ai pas attendu d’arrêter ‘Motus’ pour la connaître”, a d’abord confié l’animateur. “Mon parcours, ma vie personnelle, je passe par des moments de montagnes russes. Très peu de gens le perçoivent parce que j’ai décidé de faire croire aux gens que tout va bien. Il y a des gens qui vont beaucoup moins bien que moi!”, a essayé de se rassurer Thierry Beccaro. Néanmoins, ses blessures sont profondes et l’ancien présentateur de France 2 a même déclaré avoir toujours en poche une boîte de médicaments pour pallier toute crise d’angoisse.

“Vous m’avez demandé de venir avec un objet à la fin de l’émission. Regardez, c’est une boîte de médicaments dans laquelle il y a de quoi, au cas où j’ai une petite angoisse, on se met un petit truc sous la langue. Il y a un truc si j’ai une crise d’allergie. Il y a un truc pour le mal de ventre… J’ai toujours ça dans la poche, au cas où… “. Une situation qu’il explique par son passé traumatique : “Voilà ce que j’essaie d’expliquer depuis des années, suite à mon enfance, ce que la maltraitance peut entraîner.

Source: Lire L’Article Complet