Taylor Swift attaque en justice un parc d'attractions

C’est la guerre entre Taylor Swift et… un parc d’attractions de l’Utah. La raison ? Le parc en question s’appelle Evermore Park et il aurait, selon la star, utilisé ses chansons, dont celles de son dernier album intitulé Evermore, sans son autorisation. En début de mois, les responsables d’Evermore Park avaient attaqué en justice la chanteuse, affirmant qu’ils détenaient les droits de l’utilisation du nom Evermore. Selon eux, l’interprète de Shake it Off a violé ces droits en vendant des produits dérivés inspirés du titre de son album.

Taylor Swift a donc choisi de contre-attaquer, espérant ainsi effrayer les avocats du parc d’attractions. La plainte de l’artiste, relayée par Variety, indique que plusieurs employés d’Evermore Park étaient engagés pour « jouer régulièrement des chansons soumises au droit d’auteur, devant des foules énormes ».

Sans autorisation

La plainte de Taylor Swift ajoute que les responsables du parc ignorent depuis un an les mises en garde de BMI, l’association qui gère les droits d’auteur des artistes américains. L’équipe légale de la popstar indique que ce n’est que lorsqu’ils ont compris qu’un procès était imminent que les avocats d’Evermore Park ont décidé d’engager une action en justice contre elle. D’autres artistes seraient concernés, comme Katy Perry, ABBA, les Beatles, Billy Joel, Britney Spears, Green Day ou Whitney Houston. Les avocats de Taylor Swift réclament non seulement des dommages et intérêts mais aussi l’interdiction stricte d’utiliser ses chansons sans autorisation.

Evermore Park, de son côté, qui possède le nom de domaine evermore.com (et affirme avoir payé 300.000 dollars pour l’obtenir), insiste sur le fait que les écussons en tissu, les ornements en plastique, les sacs à main, les tote bags, les porte-clés et les pochettes de clés inspirés de l’album de la chanteuse ressemblent à s’y méprendre aux souvenirs vendus par le parc. Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet