Soprano apaisé : « J’ai fait la paix avec beaucoup de mes démons »

Marqué par le décès de son père, mais aussi par son premier enfant qu’il n’a jamais connu, le rappeur Soprano assure avoir trouvé une forme d’apaisement aujourd’hui.

Soprano à cœur ouvert. À l’occasion de la sortie de son nouvel album, Chasseur d’étoiles, le rappeur marseillais s’est confié à La Provence. Sans esquiver les sujets les plus personnels, à commencer par certaines épreuves de la vie qui l’ont transformé. “Ce n’est pas plus facile à raconter, mais aujourd’hui j’ai 42 ans, j’arrive à prendre du recul, remarque-t-il. J’ai réussi à faire la paix avec beaucoup de mes démons, je connais mes priorités.

Papa à l’adolescence, d’un enfant placé à la DDASS, Soprano a récemment vécu un autre épisode particulièrement douloureux : la mort de son père, emporté par le Covid début 2020. Des cicatrices qui se voient aujourd’hui au travers de ses chansons. “Si ça peut apporter quelque chose aux gens qui m’écoutent, c’est bien, poursuit le rappeur marié à Alexia, mère de ses trois enfants Inya, Luna et Lenny. Je suis quelqu’un qui garde beaucoup mais qui dit en chansons. Je suis comme ça, pudique ; si on me pose des questions je réponds, mais sinon je ne dis rien”, reconnaît celui qui a récemment donné son avis sur la visite d’Emmanuel Macron à Marseille.

Soprano est devenu papa à 16 ans

Dans Sept à Huit ce week-end, Soprano avait là aussi fait de touchantes confidences sur ce passé compliqué. “J’étais avec une fille et on a eu un enfant à 16 ans. Mais on était trop jeune. Elle a placé l’enfant à la DDASS sans m’en avertir. Il est né sous X, (…) et comme je ne l’ai pas reconnu, je ne suis pas considéré comme son père. Et ça me fait mal, car à l’heure actuelle, je ne sais pas s’il est vivant, s’il est en bonne santé. C’est compliqué”, a regretté celui qui espère toujours croiser sa route un jour.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet