Sophie Davant : pourquoi elle n’a pas voulu remplacer William Leymergie à Télématin

Sophie Davant, à la tête de Télématin ? Une idée qui n’a pas effleuré l’esprit de l’animatrice d’Affaire conclue. Invitée sur RTL, elle explique les raisons de son choix.

A propos de


  1. Sophie Davant


  2. William Leymergie

Visage incontournable de France 2, Sophie Davant titille la curiosité des acheteurs dans Affaire conclue tous les après-midi sur France 2. Elle aurait également pu animer aux premières heures l’emblématique Télématin, reprise à la rentrée prochaine par Thomas Sotto. Une option que l’animatrice n’a jamais envisagée. “Ça m’aurait tentée. C’est un exercice, je pense, que je saurais faire. Mais je ne suis pas sûre que j’ai envie de me lever aussi tôt en ce moment”, a confié la présentatrice dans l’émission On refait la télé, sur RTL ce samedi 29 mai.

Pas vraiment matinale, Sophie Davant ne voulait pas avoir les contraintes d’une prise d’antenne aux aurores. “Il faut se lever. C’est une vie terriblement rigoureuse. Et puis ce n’est pas rien, c’est deux heures et demie d’antenne, c’est fatigant. Il faut porter tout le monde, porter toute une équipe, donner le ton. C’est vraiment très très fatigant“, a-t-elle expliqué. Autant de raisons qui l’ont conduit à ne pas se positionner pour succéder à William Leymergie, lors de son départ de Télématin en 2017.

Des premières armes à Télématin

“Je ne me suis pas portée candidate, et je pense qu’ils ne m’auraient pas choisie parce que je pense qu’ils avaient envie de renouveler un peu. Moi je fais déjà partie des vieux souvenirs de cette émission. Je pense qu’ils ont besoin d’air frais”, a-t-elle déclaré. L’animatrice a en effet effectué ses premières armes dans Télématin dans les années 1980. Depuis, elle a multiplié les émissions cultes, comme le Téléthon ou C’est au programme. Et c’est avec un grand respect qu’elle a tenu à rendre hommage à son ancien collègue, William Leymergie. “Après tant d’années de cette émission portée par William, je ne suis pas sûre que ça m’aurait plu d’aller sur son terrain directement, a-t-elle conclu.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet