« Sans aucun doute » : Roselyne Bachelot a fait son choix pour la présidentielle de 2022

Ce lundi 30 août, Roselyne Bachelot était invitée dans la matinale de Franceinfo. En toute transparence, la ministre de la Culture a affirmé qu’elle donnera son vote à Emmanuel Macron lors de la prochaine présidentielle.

Alors qu’il n’a même pas encore officialisé sa candidature à la présidentielle de 2022, Emmanuel Macron peut d’ores et déjà compter sur le vote de Roselyne Bachelot. La ministre de la Culture était invitée dans la matinale de Franceinfo, qui faisait sa rentrée ce lundi 30 août 2021. Curieuse, Salhia Brakhlia demande à son invitée si son “choix est fait pour 2022”. Sans hésiter, Roselyne Bachelot répond le sourire aux lèvres : “Ah oui, je ferai la campagne au côté d’Emmanuel Macron”, avant de rajouter fermement : “Sans aucun doute.

Quant à l’éventuelle candidature d’Emmanuel Macron, Roselyne Bachelot n’a “pas l’ombre d’un doute”. L’ancienne ministre de la Santé est persuadée que le président de la République va se (re)lancer dans la course à l’Élysée. “Je ne suis pas la conseillère politique d’Emmanuel Macron, moi je suis sa ministre de la Culture”, ajoute Roselyne Bachelot qui ignore quand le chef d’État annoncera sa candidature. “J’ai le droit de ne pas m’inquiéter des questions politiciennes de candidature et de campagne, je me mobiliserai au moment venu”, termine-t-elle.

Présidentielle 2022 : "Je ferai la campagne aux côtés d'Emmanuel Macron, sans aucun doute", déclare Roselyne Bachelot, ministre de la Culture pic.twitter.com/DdbR7Saf3d

Emmanuel Macron prêt à adopter une nouvelle stratégie ?

Tranquillement mais sûrement, l’entourage d’Emmanuel Macron prépare sa campagne. À huit mois du premier tour de l’élection présidentielle, le chef de l’État semble avoir une idée bien construite de ce que pourrait être sa prochaine campagne. D’après les informations de Libération, il envisagerait de créer une “maison commune”, comprenant plusieurs partenaires. “La République En Marche, Macron n’en veut pas”, a fait savoir un ancien membre de l’Élysée. Et d’ajouter  : “Emmanuel pense que le parti ne sert à rien, qu’il trouvera des réseaux ailleurs, que cette campagne passera par une mobilisation citoyenne, par des gens qui viendront l’aider à se faire élire, et qui repartiront.” Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a également affirmé qu’“Emmanuel Macron ne sera pas le candidat LREM à la présidentielle.” Cette nouvelle stratégie permettra peut-être de faire oublier les mauvais scores de la Macronie aux élections municipales, régionales et départementales.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Twitter

Autour de

Source: Lire L’Article Complet