Sandrine Rousseau “caricature de ses idées” ? Pourquoi ses adversaires l’apprécient…

Sandrine Rousseau a beaucoup fait parler d’elle ces derniers temps. Des buzz qui n’ont pas plu à tout le monde, mais qui ont aussi fait “le bonheur” de ses opposants, comme l’a rapporté “Le Parisien”.

Faire évoluer les mentalités par des punchlines bien huilées, telle est la stratégie que Sandrine Rousseau a décidé d’adopter. Lors d’un atelier sur le bien-être animal organisé dans le cadre des Journées d’été des écologistes, celle-ci a appelé à “changer les mentalités pour qu’une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité”. Une petite phrase qui a fait grand bruit et qui a valu une salve de critiques à la femme politique. “Pour nous c’est une militante efficace. Elle est une caricature de ses idées, de sa sociologie”, a souligné avec ironie “un bretteur d’extrême droite” dans les colonnes du Parisien, ce samedi 10 septembre.

Heureusement qu’elle a été élue. Si j’avais dû voter dans sa circonscription, j’aurais voté pour elle. Qu’on ne touche pas à ma Sandrine !” a appuyé cette même source. Auprès de nos confrères, le député LR Olivier Marleix a également dressé un portrait ambivalent de la députée de la 9e circonscription de Paris, la qualifiant à la fois d’“excessive” et de “drôle”. Une caricature qui n’a pas vraiment fait sourire le camp de Sandrine Rousseau. “Tout le monde attend qu’elle fasse le clash. Mais ça pourrait la handicaper à moyen ou long terme, avec un plafond de verre plutôt bas. Si ça tourne au vinaigre à chacune de ses interventions, ça pourrait l’inciter à mettre plus de rondeur dans ses propos” a déploré Hélène Hardy, membre du bureau exécutif d’EELV, au Parisien, jeudi 8 septembre.

>> PHOTOS – Eric Zemmour, Sandrine Rousseau… Les 20 personnalités politiques les plus influentes sur les réseaux sociaux

Sandrine Rousseau pointée du doigt par une célébrité

La petite phrase de Sandrine Rousseau à propos du barbecue a fait réagir au-delà de la sphère politique. Invité sur le plateau de Télématin mercredi 7 septembre, le réalisateur Francis Veber a réagi sur le sujet : “C’est fantastique, de temps en temps pour aider ma femme, je mets un bout de viande sur le barbecue. Elle (NDLR : Sandrine Rousseau) m’accuse de virilisme tout à coup. Je ne me sens pas viril quand je mets un bout de viande sur le barbecue.” Et Thomas Sotto de lui demander si cette époque l’agaçait : “Pas du tout, c’est un encrier pour l’humoriste, vous trempez votre plume dans l’époque et vous pouvez être drôle !

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Sandrine Rousseau

Autour de

Source: Lire L’Article Complet