Ruth Elkrief : les raisons de son départ de BFMTV

Le départ de BFMTV de Ruth Elkrief a été annoncé dans un mail envoyé ce mardi 9 février en interne. Les raisons de son départ ont été dévoilées par le Parisien ce mercredi 10 février.

Un départ surprise. Dans un mail interne, ce mardi 9 février, BFM TV a annoncé le départ de Ruth Elkrief, l’une des journalistes têtes d’affiche de la chaîne d’informations en continu depuis sa création en 2005. “Nous regrettons le départ de Ruth mais nous respectons son choix”, peut-on lire dans le message signé des quatre patrons Alain Weill, Arthur Dreyfuss, Hervé Béroud et Marc-Olivier Fogiel qui saluent son “parcours remarquable” et son “rôle majeur au sein de la chaîne. Au lendemain de cette annonce, ce mercredi 10 février, Le Parisien dévoile les raisons de cette fin de collaboration. Selon le quotidien, la journaliste préparerait activement sa candidature à la présidence de la chaîne de télévision, Public Sénat, pour ainsi prendre la succession d’Emmanuel Kessler, qui quittera son poste le 31 mai prochain..

Le Parisien donne également une autre explication au départ de Ruth Elkrief : la frustration emmagasinée par la journaliste depuis la rentrée à la suite de sa mise en retrait du 19 heures de BFM TV en raison des mauvaises audiences de la tranche qu’elle présentait depuis dix ans : “Ruth s’est vexée, alors que la direction lui avait proposé de coanimer le 19 heures à 21 heures avec Alain Marshall“, précise un journaliste à nos confrères du Parisien.

Une carrière débutée en 1987

Ruth Elkrief a débuté sa carrière journalistique à TF1 en 1987 où elle a notamment été correspondante de la chaîne à Washington avant d’être nommée chef du service politique. En 1994, elle a participé à la création de la première chaîne d’information en continu, LCI. En 2001, et ce pendant quatre ans, elle a rejoint RTL pour réaliser notamment l’interview politique de la matinale. Finalement, lors de la création de BFMTV en 2005, Ruth Elkrief a été aux commandes du premier journal. À l’occasion de la dernière élection présidentielle en 2017, elle a animé avec Laurence Ferrari, le second débat de la primaire présidentielle des Républicains ainsi que le second débat lors de la primaire socialiste. Elle a également été aux manettes d’un débat opposant les onze candidats à l’élection présidentielle. Depuis la rentrée 2020, elle a arrêté son émission quotidienne et proposait une interview hebdomadaire diffusée le samedi en début d’après-midi où elle a notamment reçu Nicolas Sarkozy. Absente depuis janvier de l’antenne pour “raisons de santé“, elle est remplacée par Apolline de Malherbe qui devrait garder l’interview du samedi jusqu’à la fin de la saison.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Source: Lire L’Article Complet