Roselyne Bachelot : quelle grand-mère est-elle pour son petit-fils ?

Ce vendredi 24 décembre, Roselyne Bachelot soufflera 75 bougies. L’occasion de revenir sur son rôle de grand-mère, qu’elle endosse pour son petit-fils.

Ce vendredi 24 décembre, beaucoup de Français fêteront ensemble le réveillon de Noël entre amis ou en famille. Pour Roselyne Bachelot, cette journée est encore plus particulière. En effet, la ministre de la Culture célèbre ses 75 ans. Elle sera peut-être entourée de ses proches, comme son petit-fils Corentin. La grand-mère et le jeune garçon, aujourd’hui adolescent, semblent en effet avoir une relation très proche.

Dans un contexte familial équilibré et joyeux, Roselyne Bachelot ne met pas ses idées de côté. Elle a instauré une règle simple pour le jeune Corentin : interdiction de l’appeler “mamie”. Elle avait justifié ce choix, en lien avec ses convictions féministes, lors d’une interview pour Gala le 28 mai 2020. “Pourquoi, à un moment de leur vie, les femmes devraient-elles disparaître et être enfermées dans un statut ? Perdre leur nom en se mariant ou leur prénom en devenant grand-mère”, nous avait-elle confié.

> Découvrez les membres de la galaxie de Roselyne Bachelot

Engagée pour son petit-fils

Roselyne Bachelot est une grand-mère engagée pour son petit-fils Corentin. La ministre de la Culture est connue pour ses nombreux engagements pour le Pacs mais aussi le mariage pour tous. Même si elle ne connaît pas encore les choix et les orientations du jeune garçon, elle est fière d’avoir participé à ces combats, avait rapporté le média Têtu. “Il sera heureux de savoir que sa grand-mère s’est battue en tant qu’élue, en tant que citoyenne lambda […] pour qu’il ait toutes les possibilités dans sa vie”, avait-elle déclaré sur l’émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, en 2017.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet