Roselyne Bachelot et l’après-Covid : elle prévoit 6 mois de convalescence

Sur LCI, Roselyne Bachelot s’est exprimée sur l’après-Covid-19. La ministre de la Culture a admis qu’elle n’était pas sortie d’affaire et qu’elle estimait sa convalescence à six mois.

A propos de


  1. Roselyne Bachelot

En mars dernier, Roselyne Bachelot a été durement touchée par la Covid-19 et a même dû être hospitalisée en raison de difficultés respiratoires. Fort heureusement, la ministre de la Culture va beaucoup mieux, elle a repris du poil de la bête, mais tout n’est pas encore rentré dans l’ordre. “Je vais récupérer ma capacité respiratoire mais ceux qui ont eu cette sacrée maladie savent qu’il faut 6 mois de convalescence,” a-t-elle admis face à Darius Rochebin, ce lundi 31 mai, sur LCI. Et d’ajouter, pleine d’espoir : “Chaque jour qui passe est un combat de gagné“.

Ainsi, Roselyne Bachelot, qui n’a pas été épargnée depuis son arrivée au gouvernement, ne devrait pas retrouver ses capacités respiratoires totales avant le mois de septembre. Le 24 avril dernier, nos confrères du Parisien expliquaient que la ministre, jamais contre une parole taquine, s’accordait des pauses entre ses rendez-vous, pour prendre de l’oxygène. Des lourdes séquelles qu’elle aimerait qu’elles deviennent bien rapidement plus que des mauvais souvenirs.

▶ Roselyne #Bachelot dans "Le Grand Entretien" de @DariusRochebin.

🗣 @R_Bachelot sur le #Covid19, qu'elle a eu : "Je vais récupérer ma capacité respiratoire mais ceux qui ont eu cette sacrée maladie savent qu'il faut 6 mois de convalescence".

📺 #Le20HdeDariusRochebin. pic.twitter.com/Od6pkTwqlt

Roselyne Bachelot a eu peur du mourir de la Covid-19

Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV en avril dernier, Roselyne Bachelot avait fait des confidences touchantes. Elle était revenue sur son combat contre le coronavirus et avait admis qu’elle avait eu peur de mourir “à un moment très précis”. “On se dit que c’est le moment. J’essaye d’apprivoiser la mort au maximum. Tous les soirs, je me dis que c’est le dernier soir,” avait-elle également lancé à l’antenne. Des mots percutants qui montrent à quel point cette maladie est terrible.

Crédits photos : Capture écran : LCI

Autour de

Source: Lire L’Article Complet