Romy Schneider “brisée” :  sa rupture avec Alain Delon l’a “anéantie

Dans l’ouvrage La dernière vie de Romy Schneider paru ce mercredi 11 mai, Bernard Pascuito revient en détail sur le dernier acte et les drames de l’actrice. L’auteur évoque notamment sa douloureuse rupture avec Alain Delon qui l’a « brisée » puis « anéantie ».

Une peine de cœur abominable. De son vivant, Romy Schneider a aimé et souffert de ses relations amoureuses. Mais de ses passions les plus charnelles, sa rupture avec Alain Delon a été l’une des plus douloureuses, révèle Bernard Pascuito dans son ouvrage « La dernière vie de Romy Schneider », paru ce mercredi 11 mai : « À la fin de cet amour malheureux avec Alain, je me suis retrouvée brisée, perdue, anéantie« , avait-elle confié quelques années plus tard.

Et pour cause, Romy rentrée de Rome où elle venait de rendre visite à son compagnon, l’actrice apprend une terrible nouvelle : « notre ami et agent commun, Georges Beaume arriva à Hollywood. Je n’avais jamais écarté l’hypothèse d’une fin mais je ne l’avais jamais non plus imaginée aussi brutale :’ Je suis chargé de vous remettre ceci, Romy”’ me dit Georges », avait-elle confié. Dans cette lettre de douze ou quinze pages « dont les derniers feuillets étaient passablement brouillés« , Romy prend alors connaissance des volontés d’Alain Delon : « je compris puis je ne compris plus. Mais je n’ai jamais répondu à cette lettre. Il ne restait rien à dire. J’avoue en avoir souffert pendant des mois« .

>> PHOTOS – Romy Schneider : les hommes de sa vie

Alain Delon « l’avait laissée comme morte »

De « ce premier chagrin de femme » et cet abandon « d’une violence inouïe », Romy Schneider a peiné à s’en remettre : « Alain Delon l’avait laissée comme morte », admet l’auteur de l’ouvrage. « Il m’a trompée sans relâche tandis que je tournais en Amérique. À mon retour, l’appartement de l’avenue de Messine était vide. Il y avait un bouquet de roses avec un petit papier. « Je suis à Mexico avec Nathalie. Mille choses. Alain », avait-elle confié quelques semaines après leur rupture. Une absence de pudeur inhabituelle, que Rosemarie Magdalena Albach devenue brusquement « une jeune femme trompée« , assumait pleinement.

Alain Delon freiné par « son désir fou de l’épouser » ?

« La raison me contraint à te dire adieu », lui avait écrit la star de Plein soleil. « Nous avons vécu notre vie conjugale avant de nous être mariés. Notre métier lui aurait ôté toute chance de survie… je te rends ta liberté… mais je t’abandonne mon coeur pour toujours », avait-il conclu. Renvoyée à ses vieux démons, Romy Schneider n’a pu s’empêcher d’éprouver de la culpabilité : « Et si c’était elle la coupable ? Elle et ses naïvetés d’enfant. Elle et son désir fou de l’épouser ». Des regrets qu’Alain Delon avait lui aussi exprimé plus tard : « Je souffre à la pensée qu’il m’aurait suffi pour rendre Romy heureuse de l’épouser tel que je suis ».

Crédits photos : DANIEL ANGELI / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet