Renaud, « un homme neuf » : « J’ai arrêté définitivement l’alcool depuis six mois »

Ce mercredi 8 septembre, Renaud a convié sa famille et ses amis à la Philarmonie de Paris, où une exposition lui est consacrée. Le chanteur de 69 ans, qui a diminué le tabac et arrêté l’alcool, en a profité pour donner de ses nouvelles à nos confrères du Parisien.

On ne l’avait plus vu depuis ses vacances dans le Luberon, avec son ami Jean-Paul Rouve, début juillet. Après avoir profité de son été, Renaud a convié sa famille et ses amis proches à la Philarmonie de Paris, ce mercredi 8 septembre, afin qu’ils retracent ensemble sa vie à l’occasion d’une exposition qui lui est consacrée, prolongée jusqu’au 7 novembre. Vêtu d’un blouson, d’un pantalon de cuir noir et une paire de lunettes fumées vissées sur le nez, l’interprète de Mistral Gagnant a pris plaisir à jouer les guides, comme l’a rapporté Le Parisien qui était présent à cet événement. Nos confrères en ont profité pour demander à l’artiste bientôt septuagénaire des nouvelles de sa santé. Renaud a alors confié qu’il était “un homme neuf.”

Ça va, ça se maintient. J’ai éliminé la clope, je suis passé de soixante par jour à quinze. Je suis accro à la vapoteuse. Et j’ai arrêté définitivement l’alcool depuis six mois“, a-t-il raconté, pas peu fier des efforts fournis et du chemin parcouru. Et de souligner : “J’ai juste un problème de muscle dans le dos, qui m’oblige à m’asseoir régulièrement.” Un an après son opération du coeur, Renaud est apparu revigoré lors de cette soirée. Une fois encore, l’artiste a pu compter sur le soutien de ses proches. De Jean-Paul Rouve à Hugues Aufray, en passant par sa fille Lolita Séchan, tous ont répondu présents à l’invitation de Mister Renard.

Un album de reprises en préparation

Renaud “à la retraite” ? Pas tout à fait. Lorsque Le Parisien lui a demandé comment il occupait son temps, le chanteur a révélé qu’il était “en studio depuis dix jours.” L’ex de Romane Serda est en train de travailler sur un album de reprises, “treize vieilles chansons françaises qui m’ont marqué, Yves Montand, Jean Ferrat, Moustaki, Reggiani, Françoise Hardy…” Un projet qui lui tenait à coeur depuis des années : “On travaille entre Paris et L’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse), où je vis quasiment à l’année depuis deux ans. Il va sortir en février, quand il n’y aura plus de concurrence. Et ça va faire mal !“, a prévenu Renaud.

Crédits photos : Eric Etten / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet