Rebecca Hampton mère célibataire et fusionnelle : sa fille Eléa, sa bataille

Rebecca Hampton souffle sa 49e bougie, ce dimanche 1er mai. Si tout sourit à la comédienne, sa plus belle réussite reste, sans conteste, sa fille Eléa.

Ce dimanche 1er mai est un jour festif pour de nombreuses célébrités. Rebecca Hampton ne pourra pas dire le contraire. La célèbre actrice, notamment connue pour son rôle dans la série Plus belle la vie, célèbre son 49e anniversaire. Cette Parisienne dans l’âme a dû s’installer à Marseille, il y a une dizaine d’années, pour les besoins du tournage du show de France 3. Une vie qu’elle affectionne à présent, puisque sa fille est née dans le sud de la France. Âgée de 8 ans, Eléa fait le bonheur de sa maman, avec qui elle est très fusionnelle. Au cours d’une interview accordée à Gala.fr en 2021, l’interprète de Céline Frémont a expliqué qu’elle tentait même de travailler sur « la dé-fusion« . Cependant, « le confinement n’a pas aidé puisque je vis seule avec ma fille« , a-t-elle précisé.

Pour Rebecca Hampton, sa fille passe avant tout le reste. « Si j’adore mon métier, je suis maman avant tout, donc j’organise tout autour d’elle« , nous a-t-elle assuré. Si de nombreuses passions l’animent, comme la scène, c’est Eléa qui lui donne le sourire chaque jour. « Ce qui me fait le plus vibrer, c’est ma fille, c’est la grande merveille de ma vie. C’est un émerveillement quotidien. J’adore la voir grandir, s’épanouir« , a-t-elle déclaré, avant de poursuivre tendrement : « Elle a 7 ans, et elle est écolo. Elle ramasse les déchets dans la rue par exemple. Elle est très investie et elle me fascine.« 

Découvrez 24 heures avec Rebecca Hampton

https://www.instagram.com/p/CPvSmWuJXFy/

A post shared by 𝗥𝗘𝗕𝗘𝗖𝗖𝗔 𝗛𝗔𝗠𝗣𝗧𝗢𝗡 (@rbk_hampton)

Sa fille, « sa merveille »

Grâce à sa jeune fille, l’actrice de Plus belle la vie a vécu le confinement et la pandémie de coronavirus plus sereinement. Eléa était d’ailleurs très heureuse de passer toutes ses journées avec sa mère et elle a donc plutôt bien vécu cette période pourtant si anxiogène. Rebecca Hampton s’est alors remémoré une anecdote. « Vous voyez, j’ai eu du mal à masquer ma fille avant qu’elle ne rentre dans son école, ça me bouleversait, et je me suis rendue compte qu’elle le vivait mieux que moi« , a-t-elle révélé. Puis, elle a poursuivi : « J’ai pris conscience que je ne devais pas lui infliger mon angoisse. Grâce à elle, j’ai vécu le coronavirus beaucoup plus sereinement. » Un duo mère/fille qui respire le bonheur et la complicité.

Article écrit en collaboration avec 6Médias

Crédits photos : LIONEL URMAN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet