Raquel Garrido et Alexis Corbière menacés de mort après leur bagarre avec un pro-Zemmour chez Cyril Hanouna

Suite à la bagarre qui s’est tenue le 16 décembre dernier dans les coulisses de l’émission Face à Baba, Raquel Garrido et Alexis Corbière annoncent qu’ils sont désormais menacés de mort.


« Espèce de lâche ! Connard va ! Sucer la bite à ton chef à la télé, tu trouves ça glorieux ? Franchement, ce que tu as fait ce soir, c’est honteux ! » C’est ce qu’a lâché Raquel Garrido, le 16 décembre dernier, filmée à son insu, dans les couloirs de C8. Joignant le geste à la parole, la femme d’Alexis Corbière s’est emportée contre Stanislas Rigault, président de Génération Z après l’émission Face à Baba.

Une émission sous tension

Ce soir là, Cyril Hanouna avait reçu Eric Zemmour qu’il avait mis face à 10 invités, dont le cadre de la France Insoumise. Et après une émission survoltée, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon et sa femme sont désormais la cible de menaces de mort. C’est ce qu’ils annoncent sur les réseaux sociaux, pointant du doigt deux soutiens d’Éric Zemmour qui se sont filmés sur les réseaux sociaux en train de s’entraîner au tir, en expliquant viser « des élus de la France insoumise, le président de la République, les ‘antifas’ et ‘du jeune bougnoule mental' », comme le rapportent nos confrères de Mediapart.

Face aux « menaces de mort fascistes » et au « cyberharcèlement » dont ils disent être victimes depuis jeudi dernier, le couple a décidé de tenir une conférence de presse, ce 21 décembre à Marseille, à 17h. Sur Twitter, Raquel Garrido, qui a déjà déclaré « apparemment la jeunesse zemmourienne ne supporte pas la façon dont je lui parle de sa flagornerie et de sa lâcheté. Je ne m’excuse pas » a dénoncé les agissements des militants pro-Zemmour.

« Me voilà l’ennemie publique nº1 des zemmouriens »

Soutenue par le patron de la France Insoumise, elle a déclaré ce 20 décembre : « Me voilà l’ennemie publique nº1 des zemmouriens. Calomnies, injures, harcèlement de mes enfants sur les RS, menace de mort. C’est Zemmour et ses proches qui ont placé une cible sur mon dos. Heureusement nous sommes une majorité de Français à le dénoncer et à le combattre« . Elle a également annoncé qu’elle n’avait pour l’heure « aucune information concernant une éventuelle action des autorités pour appréhender » ceux qui l’ont ciblée.

Source: Lire L’Article Complet