Que devient Jean-Pierre Papin ?

Icône de l’OM durant les années 1990 et symbole du football mondial, Jean-Pierre Papin était présent aux obsèques de Bernard Tapie, ce mercredi 6 octobre. Mais que devient l’ancien attaquant marseillais ?

Légende du football français et star emblématique de l’Olympique de Marseille, Jean-Pierre Papin a été fortement touché par le décès de Bernard Tapie. L’homme d’affaires était à la fois son président sous le maillot phocéen mais également un « père » selon l’ancien joueur. Ce mercredi 6 octobre, l’ex-attaquant tricolore a porté le cercueil de son ami en sortant de l’église Saint-Germain-des-Prés, notamment aux côtés de Basile Boli et Claude Lelouch. Âgé de 57 ans, l’ancien joueur de football a perdu l’un de ses piliers. A la retraite depuis une vingtaine d’années, l’icône de l’OM a toujours gardé un pied dans l’univers du ballon rond.

Dès la fin de sa carrière, Jean-Pierre Papin est rapidement devenu entraîneur en débutant sur le banc du FC Bassin d’Arcachon. Puis les opportunités se sont enchaînées, jusqu’au club actuel qu’il entraîne depuis 2020 : le C’Chartres Football, en National 2. Un challenge qui tient énormément à cœur au Ballon d’or 1991. En dehors de sa carrière d’entraîneur, l’ancien attaquant de l’AC Milan fait également quelques apparitions télévisées. Consultant pour la chaîne BeIN Sports, le joueur de 57 ans n’hésite pas à analyser les aspects techniques et tactiques de son sport sur le plateau. Depuis 1996, « JPP » gère l’association Neuf de cœur avec sa femme, Florence, pour venir en aide aux enfants souffrant de lésions cérébrales. Occasionnellement, la star du football enfile à nouveaux ses crampons pour des matchs caritatifs avec d’anciens coéquipiers.

Ses liens forts avec Bernard Tapie

Passionné par le football depuis tout petit, ce sport n’a jamais quitté l’esprit de Jean-Pierre Papin. Alors qu’il jouait pour le FC Bruges en 1986, Bernard Tapie l’avait arraché in extremis à l’AS Monaco pour lui faire revêtir le maillot phocéen. En six saisons à l’Olympique de Marseille, le numéro 9 a eu le temps de nouer des liens très forts avec son président. « J’ai perdu quelqu’un qui comptait pour moi et je suis triste », a-t-il d’ailleurs déclaré à La Provence. Grâce à son passage à l’OM, l’ancien attaquant avait décroché le Graal en 1991 en remportant le Ballon d’or. Mais l’ex-buteur n’a jamais gagné la Ligue des champions avec son club de cœur. Il a en effet été transféré à l’AC Milan en 1992, soit un an avant le titre européen des Marseillais. Une déception rapidement consolée puisque l’emblématique attaquant a remporté ce trophée l’année suivante, sous les couleurs milanaises.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet