Prince Harry embarrassé par ses mémoires : il a voulu annuler la publication !

Pas encore officiellement sorti, le livre « Le Suppléant », autobiographie du prince Harry a bien failli ne jamais voir le jour. Au retour de son escapade à Londres au mois de juin, à l’occasion du Jubilé, le duc de Sussex aurait pris la décision de tout arrêter.

Machine arrière toute ! Le prince Harry semble n’avoir pas été très sûr de lui au moment de rendre les dernières épreuves du livre qu’il a écrit avec son « ghostwriter ». Au mois de juin 2022, lorsque les Sussex ont payé une visite à leur famille au Royaume-Uni, à l’occasion du jubilé de la reine, le prince Harry aurait souhaité stopper la publication de son livre, « Le Suppléant » qui doit sortir le 10 janvier prochain. Selon le Times, l’équipe travaillant sur le livre se serait retrouvée stupéfaite lorsqu’elle a appris la décision du duc de Sussex : « Il se retire. Il ne veut plus le faire », a-t-elle été informée en juin.

Visiblement, le prince Harry a tout de même maintenu son projet, mais pourquoi un tel revirement de situation, quelques heures après son voyage à Londres ? Selon le quotidien britannique, il s’agirait d’une réaction du prince Harry à une sorte d’ultimatum que lui aurait lancé sa famille : des proches lui auraient annoncé que si ses mémoires venaient à être publiées du vivant de la reine, il serait définitivement exclu du clan Windsor, sans possibilité de retour. Quinze jours après son retour de Londres, le prince Harry aurait donc décidé de tout arrêter. Mais la mort de la reine a retourné la situation à son avantage, le laissant libre de poursuivre l’édition de son ouvrage autobiographique.

⋙ PHOTOS – Prince Harry, Princesse Caroline, Prince Joachim, Infante Cristina… La galère des “suppléants”

Des révélations qui ne font pas remonter la cote de popularité du prince Harry

Prévu pour une sortie mondiale le 10 janvier 2023, le livre « Le Suppléant » a, en réalité, fuité bien avant l’heure. Le 5 janvier, la presse britannique s’est procurée des extraits de l’ouvrage et s’est enflammée devant les anecdotes intimes, et les attaques lancées contre les membres de la famille royale. Invitée sur le plateau de Talk TV, l’experte royale Katie Nicholl est revenue sur les révélations du prince Harry dans ses mémoires intitulées Spare en anglais. Face à toutes ces révélations, l’animatrice Isabel Oakeshott s’interroge : « À quel point est-il stupide ? À quel point le prince Harry est-il hypocrite ? » « Beaucoup de personnes le trouvent décevant, admet l’experte de la famille royale britannique. L’idée qu’il puisse dire que la porte est ouverte pour un retour et une réconciliation, qu’il croit au futur de la monarchie est si incongrue avec ce qu’il fait et l’impact que ses mots ont sur la monarchie ». Pour Katie Nicholl, le prince Harry « se fait des illusions » et est « perdu dans son propre monde ».

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Harry d’Angleterre

  • Meghan Markle

À découvrir en images

PHOTOS – Prince Harry, Princesse Caroline, Prince Joachim, Infante Cristina… La galère des “suppléants”

Le prince Harry, né en 1986, est le frère de William d’Angleterre. À sa naissance, il est désigné comme le « spare », le second fils et frère des deux futurs héritiers du trône, son père et son frère. Libre et rebelle, le prince Harry est surnommé « party Harry » à son adolescence, tant ses frasques sont nombreuses. Élève moyen et indiscipliné, fumeur occasionnel de substances décriées, fêtard invétéré, séducteur, le prince Harry se situe à l’opposé de son frère. Il va même parfois trop loin, comme lorsqu’il se déguise en nazi lors d’une soirée et fait la une des médias, ainsi vêtu. Il s’assagit en devenant soldat dans l’armée britannique, et cultive l’affection des Britanniques lorsqu’il sort en trio avec William et Kate en déplacement officiel, ou pour le plaisir. Il rencontre Meghan Markle en 2016, l’épouse en 2018 et devient papa d’Archie et de Lilibet. Entre temps, Harry est passé de « suppléant » à 6e dans l’ordre de succession au trône, lorsque William et Kate donnent naissance à George, Charlotte et Louis. Harry se sent à l’étroit à Londres, et décide de quitter ses devoirs royaux lors du Megxit : les Sussex partent aux États-Unis en 2020, en abandonnant leurs titres et leurs activités liées à la Couronne. Alors que sa grand-mère meurt en 2022, le prince Harry se détache un peu plus de sa famille en annonçant la date de sortie de ses mémoires, « Spare » en janvier 2023.

Info du 06/05/2022 ( Elizabeth II bannit Harry, Meghan et Andrew de son jubilé) – Le prince William, duc de Cambridge, et Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge, le prince George de Cambridge, la princesse Charlotte de Cambridge, le prince Louis de Cambridge, Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles, le prince Charles, prince de Galles, la reine Elisabeth II d’Angleterre, le prince Andrew, duc d’York, le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, la princesse Beatrice d’York, la princesse Eugenie d’York, la princesse Anne – La famille royale au balcon du palais de Buckingham lors de la parade Trooping the Colour 2019, célébrant le 93ème anniversaire de la reine Elisabeth II, Londres, le 8 juin 2019.

Carl Philip, âgé de 43 ans, n’a pas toute sa vie été « suppléant ». Il a même été l’héritier de la Couronne de Suède pendant 7 mois après sa naissance. À l’époque, l’héritier devait être un garçon et sa grande soeur Victoria n’était donc pas éligible au trône. Lorsque la Constitution a changé pour ne plus faire de distinction de sexe, c’est Victoria qui est devenue l’héritière de Carl XVI Gustaf, devenant alors la « doublure ». Carl Philip a, comme Harry, épousé une artiste à la désapprobation générale en 2015 : sa femme Sofia est une ancienne mannequin, tatouée et habituée du topless dans les magazines. Depuis, Carl Philip fait profil bas et travaille activement pour la Couronne de Suède.

Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas avec la princesse Sofia (Hellqvist) et le prince Carl Philip de Suède, le roi Carl XVI Gustav et la reine Silvia de Suède, la princesse Victoria et le prince Daniel de Suède avec leur fille la princesse Estelle de Suède.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet