Prince Charles : cette tradition historique qu’il pourrait briser en montant sur le trône

Et si le prince Charles ne suivait pas la tradition de la royauté britannique en montant sur le trône ? Selon des spécialistes de la famille royale, le futur monarque pourrait bien déroger à une règle pour son confort personnel.

Charles d’Angleterre

Le Royaume-Uni pourrait bien connaître un grand bouleversement dans les prochaines années. La disparition du prince Philip à l’âge de 99 ans a relancé les craintes des Britanniques pour le futur de leur reine, Elizabeth II. Elle a beau paraître éternelle aux yeux du monde, la plus grande monarque de l’histoire (sur le trône depuis bientôt 70 ans !) est déjà âgée de 95 ans. Alors beaucoup d’observateurs imaginent la suite, qui s’écrit déjà sur 3 générations. Mais avant que le prince William ne monte sur le trône, c’est le fils de la reine, le prince Charles, qui devrait régner à sa mort. Personnage à part dans la famille royale, le compagnon de Camilla Parker Bowles pourrait bien changer les vieilles habitudes de la royauté britannique.

Charles rebat les cartes

Le 5 mai dernier, l’experte Angela Levin expliquait sur TalkRadio qu’il comptait réduire les dépenses de certains membres de la famille : “Le prince Charles voulait depuis très longtemps réduire la monarchie pour réduire les coûts et faire en sorte que les gens méritent l’argent qu’ils ont obtenu du contribuable (…) Je pense qu’il va le faire” expliquait-elle, faisant notamment référence aux princesses Eugénie et Béatrice, mais aussi à son fils Harry et son épouse Meghan Markle. Selon des experts de la famille royale qui se sont confiés au Mirror, ces changements pourraient aussi être immobiliers : le prince Charles serait en effet prêt à abandonner Buckingham Palace, demeure royale depuis 1837 ! Une tradition vieille de 200 ans qui ne conviendrait pas au futur roi, plutôt enclin à régner depuis sa demeure de Clarence House, tandis que Buckingham Palace serait transformé en “centre à vocation culturelle doté d’un musée, de salles de concert et de bal ainsi que d’un jardin pouvant accueillir des sons et lumières et des pique-niques” peut-on lire. Il faut dire que sa mère Elizabeth II y passe déjà beaucoup moins de temps qu’auparavant et ne porterait pas l’historique bâtisse dans son coeur malgré les récents travaux, préférant son château de Windsor où elle a notamment passé le confinement de 2020. Les cartes risquent bien d’être rebattues lorsqu’une nouvelle tête portera la couronne.

Source: Lire L’Article Complet