PHOTOS – Julien Doré : qui sont les femmes de sa vie ?

Depuis près de quinze ans, Julien Doré connaît un grand succès dans sa carrière musicale. Un parcours professionnel riche, auquel s’est ajoutée une vie privée, nourrie par plusieurs relations amoureuses et amicales.

A propos de

  1. Julien Doré

  2. Marina Hands

  3. Louise Bourgoin

Il est l’un des nombreux artistes nominés lors des 36èmes Victoires de la Musique, organisées ce 12 février, à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt. Julien Doré compte pas moins de deux nominations, à la fois dans la catégorie “Création audiovisuelle”, pour la réalisation de son clip Nous, et dans celle de l'”Album”, pour son cinquième album studio Aimée. Une carrière riche, ponctuée de quelques rôles au cinéma et la télévision, à laquelle s’ajoute une vie privée intense, nourrie par plusieurs relations amoureuses.

Deux ont notamment marqué l’artiste. D’abord, celle avec Louise Bourgoin, qui a partagé sa vie de 2007 à 2010. Après trois ans d’amour, le chanteur et l’actrice décident de mettre discrètement fin à leur histoire. Une situation qu’ils ne souhaitent alors pas commenter dans les médias. Par la suite, l’auteur-compositeur tombe amoureux de Marina Hands. Ensemble, ils vivent une idylle pendant deux ans, entre 2010 et 2012. Cet amour a changé l’homme et l’ar­tiste en moi et il vivra toujours en nous deux, a confié Julien Doré dans les colonnes du magazine Elle en novembre 2013.

“Je n’étais pas à la hauteur de ce que je suis vraiment”

Discret sur ces deux romances, le chanteur a tout de même fait des confidences sur le sujet au magazine Elle en octobre 2016. “Je n’ai pas l’impression d’être un connard, ni un odieux personnage mais, même dans mes rapports avec les femmes, je n’étais pas à la hauteur de ce que je suis vraiment. J’étais là sans être là. Comme si j’attendais passivement la suite”, a-t-il expliqué.

Des échecs amoureux, qui n’ont pas abîmé son rapport aux femmes, très importantes dans sa vie. En février 2018, il évoquait notamment la place primordiale de ses deux grands-mères dans sa vie. “J’ai reçu une leçon de vie de mes deux grands-mères. L’une est italienne, l’autre cévenole. Elles m’ont appris qu’il était absurde de penser que le féminin est forcément lié à l’émotivité, à la sensibilité, à la fragilité“, évoquait-il dans les colonnes de Gala. “Mes grands-mères possèdent en elles une immense force. Elles ont connu la guerre et n’ont eu de cesse d’incarner pour moi à la fois la force et la grâce.”

Crédits photos : Tiziano Da Silva – Cyril Moreau / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet