PHOTOS – Charlotte Gainsbourg, Fabienne Carat… Ces stars ont souffert de troubles alimentaires

Anorexie mentale, boulimie, hyperphagie boulimique… Les troubles alimentaires ont de nombreux spectres. Un mal parfois difficile à détecter et pourtant plus répandu qu’on ne le pense et dont bon nombre de célébrités ont souffert.

Si l’on englobe toutes les formes de troubles des conduites alimentaires, La Fondation pour la recherche médicale a estimé que 10 % de la population française serait concernée. Parmi ce pourcentage, de nombreuses stars. Vedette du petit écran propulsée par L’Amour est dans le pré, Karine Le Marchand a fait partie des personnes atteintes de TCA. La maman de la petite Alya a en effet été atteinte d’anorexie plus jeune, aux prémices de sa carrière en tant que modèle, un milieu souvent pointé du doigt pour ses diktats de la beauté. « Quand j’ai commencé, on m’a dit que j’avais trop de hanches. Je me suis mise à faire du sport, je ne mangeais quasi plus”, a ainsi confié la présentatrice dans les colonnes de Gala en novembre dernier. Et de poursuivre : “Je suis passée sous la barre des 50 kilos pour 1,77 mètre.”

Nombre de stars du grand écran ont elles aussi dû faire face à une image erronée d’elles-mêmes. La vedette de Plus belle la vie, Fabienne Carat, a également souffert d’anorexie à l’adolescence : « J’ai commencé à maigrir, jusqu’à 38 kilos. Mon astuce était de manger très lentement, pour le cacher à ma famille« , a-t-elle indiqué à Public en 2020. Dans les colonnes du journal L’Équipe, en novembre 2019, Charlotte Gainsbourg a quant à elle fait part de son combat contre la boulimie. “J’ai banni plusieurs aliments, j’ai une nature boulimique. […] Pour que je prenne du poids pour un rôle, il faut qu’il en vaille le coup car ça m’angoisse terriblement« , a expliqué la fille du regretté Serge Gainsbourg.

> Découvrez en images les personnalités qui ont souffert de troubles alimentaires

La notoriété pour lever le voile sur les TCA

De nombreuses filles de célébrités ont souffert de troubles du comportement alimentaire à l’image de Lily-Rose Depp. La fille de Phil Collins, Lily Collins, en a également fait partie et s’est servie de cela pour vulgariser le sujet au grand écran à travers le film To the Bone (2017). « Ce film m’a demandé de revenir en arrière, de revivre mes propres expériences, mais d’une manière beaucoup plus saine et sans danger, puisque j’ai fait appel à un nutritionniste”, a-t-elle indiqué à E! Online en janvier dernier.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet