PHOTO – Sandrine Kiberlain nostalgique : sa fille Suzanne fête ses 21 ans

Très proche de sa fille Suzanne, Sandrine Kiberlain lui a rendu un joli hommage sur Instagram pour son anniversaire.

Une mère et une fille dont la complicité ne s’est jamais abîmée au fil des années. En février dernier, Suzanne Lindon n’avait pas hésité à gâter sa mère, Sandrine Kiberlain, pour son anniversaire. C’est désormais à cette dernière de faire un joli geste pour sa fille. Ce 13 avril, l’actrice césarisée a posté une jolie photographie vintage d’elle et sa fille, encore toute jeune. En commentaire, elle a simplement écrit : 21 ans ma chance. Quelques mots dont transparaît une douce nostalgie. Car sa fille a pris son envol depuis quelque temps déjà.

Suzanne Lindon s’est récemment fait remarquer avec sa première réalisation. En 2020, elle a présenté son long-métrage Seize printemps, qu’elle a également écrit et dans lequel elle tient le premier rôle. Un projet important sélectionné dans des festivals de renom et bien accueilli par la presse spécialisée. De quoi provoquer la fierté de Sandrine Kiberlain. Elle a tout mené toute seule : écrire, réaliser, chercher les financements, jouer… Je suis très admirative. C’est une telle fierté pour un parent de voir son enfant se donner les moyens de vivre sa passion. Jamais son père et moi n’avions fait cela : jouer dans un film que l’on a écrit et réalisé”, a confié l’actrice dans les colonnes de Version Femina, en décembre dernier.

https://www.instagram.com/p/CNmzC_HnHeL/

View this post on Instagram

“Je n’associe pas mes parents à leur métier”

Indépendante, Suzanne Lindon a semble-t-il voulu tracer sa voix loin de ses célèbres parents (son père est Vincent Lindon). La jeune femme est ainsi loin de se considérer comme une “fille de”. Je n’associe pas mes parents à leur métier. Cela ne m’intéresse d’ailleurs pas de savoir comment ils sont perçus. Je suis fière d’eux, je les admire pour ce qu’ils sont, pour ce qu’ils reflètent. Par ailleurs, ce sont des gens honnêtes avec beaucoup d’empathie et une ligne de conduite qui me plaît. Je n’ai pas besoin de voir leurs films pour le savoir”, confiait-elle en début d’année à Madame Figaro.

Source: Lire L’Article Complet