PHOTO – « Mon roi que j’aime » : Stéphane Bern sur un nuage, son chéri Yori lui fait une belle déclaration

Un « fou » de son « roi ». Pour fêter comme il se doit les 58 ans de Stéphane Bern, ce dimanche 14 novembre, son compagnon Yori Bailleres lui a témoigné tout son amour dans une tendre et touchante publication Instagram.

Stéphane Bern ne pouvait pas rêver mieux comme carte d’anniversaire. À l’occasion de ses 58 ans, célébrés ce dimanche 14 novembre, l’animateur a eu le droit à un tendre message de la part de son compagnon Yori Bailleres. Ne se contentant pas de partager une photo de son « roi » riant aux éclats, le jeune entrepreneur a tenu à lui déclarer sa flamme sur son compte Instagram. « Il y a des évidences qui ne laissent place à aucun doute quant au reste de l’existence… », écrit-il sous ce nouveau post. En plus de souhaiter une « longue vie » au présentateur de l’émission Secret d’Histoire, Yori espère également avoir une « longue vie » aux côtés de l’homme qui fait battre son coeur. Un message d’anniversaire des plus romantique que le gérant d’un site de rencontres n’a pu s’empêcher de conclure par un tendre : « Mon roi que j’aime ».

Une fois n’est pas coutume, cette publication a fait fondre les Internautes. Alors que certains Internautes ont célébré le roi du jour, d’autres abonnés n’ont pu s’empêcher de complimenter le couple. « Vous formez un joli couple tous les deux », « Beaucoup de bonheur à vous deux », « Quel couple magnifique », peut-on lire en commentaires. Cela ne fait aucun doute, leur bonheur est contagieux !

https://www.instagram.com/p/CWQGwfTNGed/

A post shared by Yori Bailleres (@yori.bailleres)

Une nouvelle vie à deux

Les cartons sont bientôt prêts. Dans un mois, Stéphane Bern et son compagnon Yori Bailleres vont quitter la capitale. Paris devenant « une ville poubelle », le célèbre animateur de radio a décidé d’emménager définitivement dans sa résidence à Thiron-Gardais dans le Perche en Normandie. Une décision sur laquelle est revenu ce passionné d’histoire dans les colonnes du Parisien, ce dimanche 14 novembre.

Las « des problèmes de circulation, de la saleté, des trous dans la chaussée, des chantiers permanents, du bruit, et surtout de la violence », le Monsieur Patrimoine a fait le choix de délaisser la « culture vivante » de la capitale pour retrouver la quiétude et l’air frais de la campagne normande. Dans leur nid douillet, les deux tourtereaux pourront écrire un nouveau chapitre de leur histoire d’amour.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet