PHOTO – Marlène Schiappa : sa soeur Carla est son sosie !

Marlène Schiappa a présenté sa soeur Carla sur les réseaux sociaux. L’occasion pour ceux qui suivent la ministre déléguée à la Citoyenneté de découvrir leur étonnante ressemblance.

Marlène Schiappa est très active sur les réseaux sociaux. Partageant son quotidien et ses combats, la ministre déléguée à la Citoyenneté, qui ne fait pas l’unanimité au sein même de son propre camp, donne également quelques détails furtifs de sa vie privée. Outre des instants de vie avec ses filles, celle qui a déjà publié plusieurs livres érotiques, a dévoilé une photo de famille ce jeudi 3 juin. Sur ce cliché posté sur son compte Instagram, Marlène Schiappa partage le visage de sa soeur Carla.

Mêmes traits, même sourire, même cheveux longs : la ressemblance entre les deux soeurs est frappante. En légende, celle qui avait provoqué la polémique avec une photo cheveux au vent, a utilisé le hashtag #jumelles. Et ce n’est pas ses followers qui diront le contraire. En commentaire du cliché, ils se sont amusés de cette soeur que l’on peut aisément qualifier de sosie. “Incroyable cette ressemblance !” ou encore “Ben j’ai cru que c’était toi” s’exclament les internautes.

https://www.instagram.com/p/CPq5H8vnbP4/

A post shared by Marlène Schiappa (@marleneschiappa)

Marlène Schiappa porte plainte après le vol d’un disque dur

Le 1er juin dernier, Marlène Schiappa a fait la Une de l’actualité mais ce n’est pas pour ses photos Instagram… Le vol de son disque dur externe a fait les gros titres. Celle qui est candidate pour le compte de La République en Marche (LREM) à Paris, s’est fait voler un disque dur externe au sein même du ministère de l’Intérieur”, ont fait savoir nos confrères de BFM TV, avant de préciser, “On ignore, pour l’instant, le contenu de ce disque dur externe, il s’agit d’un ordinateur professionnel appartenant au ministère de l’Intérieur”. Une plainte contre X a été déposée pour ce vol.

Marlène Schiappa s’est exprimée sur les réseaux sociaux après cette mésaventure. Celle qui a déjà été victime de cyber harcèlement a affirmé sur Twitter que ce disque dur ne contenait “absolument aucune donnée importante” avant d’ajouter, “je n’utilise aucun disque dur externe”. Elle a par la suite déploré des “tentatives d’intimidation que nous semblons désormais devoir connaître à chaque élection.”

Crédits photos : Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet