PHOTO – Gil Alma : en plein divorce, il peut compter sur ses enfants

Après avoir annoncé sa séparation avec son épouse Aminata, Gil Alma semble vouloir se changer les idées. Sur son compte Instagram, le comédien a publié une photo de lui solidement entouré de ses dans un célèbre parc d’attractions.

C’est une belle histoire qui a pris fin publiquement le 30 août. Tout juste séparé de sa femme Aminata, l’acteur emblématique de Nos Chers Voisins, Gil Alma, partage son nouveau quotidien de papa célibataire sur les réseaux sociaux. Sur son compte Instagram il publie une jolie photo de lui, la tête dans le manège du parc Astérix accompagné de Charlie et Sacha, ses deux enfants. “Merci au Parc Astérix, tu remontes le moral” écrit-il apposé à la publication. Une image positive à laquelle les fans de l’acteur ont répondu avec bienveillance : “Je vous souhaite bon courage !! On est tous avec vous ! Et Astérix et Obélix aussi”.

C’est également sur Instagram que Gil Alma s’était livré à cœur ouvert à la fin des vacances d’été : “Après 15 ans, notre histoire avec Aminata s’arrête. Nous avons eu deux magnifiques garçons, et c’est la plus belle chose qui nous soit arrivée”. Doté d’un esprit positif même dans une situation délicate comme une sépération, l’acteur affiche sa part de lumière plutôt que d’ombre : “Il faut du courage pour passer le pas, pour s’avouer toute la vérité, si terrible. Les trois derniers mois ont été sombres, mais la lumière point”.

https://www.instagram.com/p/CTPwXKJMkLF/

A post shared by Gil Alma (@gilalma)

Un nouvel avenir qui se dessine

Malgré les coups durs, l’esprit de famille de Gil Alma semble prendre le dessus. Eternel romantique, il a affirmé vouloir continuer de faire de belles rencontres : “Et bizarrement, comme un signe d’espoir, comme si quelqu’un me disait qu’il faut encore croire à l’amour, je jouais et je joue un spectacle dans lequel… je me marie”. Une lueur qu’il garde alors que son désir d’adopter un enfant avec Aminata avait été évoqué il y a quelques mois de cela.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet