PHOTO – Euro 2021 : Carla Bruni, une supportrice de choc pour l’Italie !

Ce mardi 6 juillet, l’Italie s’est qualifiée pour la finale de l’Euro en battant l’Espagne. Une victoire célébrée par Carla Bruni, très fière de son pays, sur son compte Instagram.

Les Italiens ont franchi une nouvelle étape. Ce mardi 6 juillet, ceux-ci sont parvenus à rejoindre la finale de l’Euro 2021, édition reportée de celle de 2020, en venant à bout de l’Espagne, après les tirs au but. Carla Bruni, actuellement présente au festival de Cannes, n’a pas hésité à partager sa joie sur les réseaux sociaux en publiant la photo du drapeau de son pays d’origine, suivi du message « en finale ! » écrit en italien. Le pays de Sergio Mattarella ne sait pas encore qui sera son concurrent entre l’Angleterre et le Danemark, qui s’affronteront ce mercredi 7 juillet.

Alors qu’ils évoluaient ex æquo face à l’Espagne, les Italiens ont réussi à s’en sortir lors des tirs au but. Une épreuve que n’avait pas réussie l’équipe de France lors de son match face à la Suisse. En effet, le 28 juin dernier, les joueurs de Didier Deschamps se sont faits éliminés lors des huitièmes de finale. Une défaite particulièrement dure à accepter pour les tenants du titre de champions du monde depuis le tournoi mondial de 2018.

https://www.instagram.com/p/CRAFcvQLplr/

A post shared by Carla Bruni (@carlabruniofficial)

Une défaite au goût amer

La déception fut telle que Kylian Mbappé a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux après avoir manqué le dernier tirs au but, celui qui a scellé la victoire des joueurs suisses. Le célèbre attaquant a d’ailleurs été réconforté par Emmanuel Macron à la suite du match. Dans les gradins, des tensions se sont fait sentir entre les proches des joueurs. Notamment Véronique Rabiot, la mère du milieu de terrain Adrien Rabiot. Celle-ci s’en est pris au père de Kylian Mbappé, dénonçant l’arrogance de son fils, mais aussi aux proches de Paul Pogba. De leur côté, les supporters français ont lancé une pétition pour rejouer les huitièmes de finale. En cause : la position du gardien suisse, Yann Sommer, qui n’était pas sur sa ligne au moment des tirs au but. Une demande signée par plus de 270 000 personnes… en vain.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet