PHOTO – Coralie Dubost (très) enceinte : après la polémique, elle réapparaît !

Épinglée par Mediapart pour l’utilisation de ses frais de mandat, Coralie Dubost s’est mise en retrait de la politique et des réseaux sociaux…. Jusqu’à ce lundi 13 juin, où la députée sortante a partagé une photo de son ventre bien arrondi sur Instagram.

A propos de


  1. Coralie Dubost

Alors qu’elle comptait se présenter à sa succession, Coralie Dubost a stoppé net ses ambitions politiques. Engagée pour la majorité présidentielle, la députée de l’Hérault a été épinglée par une enquête de Mediapart évoquant, avec moult détails et témoignages, l’utilisation de ses frais de mandat et sa gestion humaine auprès de ses collaborateurs à l’Assemblée nationale. Une polémique qui a poussé la juriste de 39 ans à se mettre en retrait de la vie publique et des réseaux sociaux. Ce lundi 13 juin, au lendemain du premier tour des législatives, l’intéressée a donné de ses nouvelles sur Instagram, avec une photo mettant en évidence son ventre arrondi.

Pour rappel, Coralie Dubost a confirmé sa grossesse début mai, en pleine polémique sur ses dépenses de frais de mandat. « Rester fidèle à mes valeurs, c’est aujourd’hui protéger l’enfant que je porte de toutes les vicissitudes de l’exposition et de la vie politique et de me consacrer à ma famille », avait-elle déclaré dans un long post détaillant les raisons de son retrait politique. L’occasion pour l’ex-compagne d’Olivier Véran d’évoquer la disparition deux mois auparavant de son père, « un grand et honnête homme ». « J’aurais aimé consacrer plus de temps à ses derniers souffles, je veux en consacrer des paisibles à ceux de mon nouveau-né ».

https://www.instagram.com/p/CevWCn1KvP6/

A post shared by Coralie Dubost (@co.dubost)

>> PHOTOS – Horoscope : Faustine Bollaert, Coralie Dubost… Ce que le signe Poissons dit de la personnalité de ces célébrités

Des dépenses jugées excessives

Comme chaque députée, Coralie Dubost dispose de 5 373 euros mensuels de frais de mandat. Une enveloppe s’ajoutant à sa rémunération d’élue du Palais Bourbon. D’après Mediapart, la députée LREM aurait utilisé des sommes excessives pour se procurer de la lingerie ou régler des additions dans des restaurants. La native de Montpellier s’est défendue en déclarant avoir remboursé les sommes non-liées à son activité de parlementaire, pour les années 2018 et 2019, après avoir été contrôlée par la déontologue de l’Assemblée nationale.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet