PHOTO Arthur choqué par un photomontage « à vomir », il pousse un gros coup de gueule

En ces temps particulièrement mouvementés, Arthur n’a pu contenir sa colère après avoir découvert un photomontage abject qui tourne en ce moment sur les réseaux sociaux. Le producteur et animateur a donc tenté d’interpeller les consciences…

Avec sa nouvelle émission présentée sur TF1 par Denis Brogniart, District Z, Arthur ne s’attendait sûrement pas à rencontrer un tel flot de polémiques. Lors de sa toute première diffusion sur la première chaine, le programme de zombies s’est attiré les foudres des internautes. Une vague de critiques qui a bien sûr été mise en exergue dans Touche pas à mon poste sur C8. Face à cette situation, Arthur a très vite voulu prendre les devants en dénonçant les nombreux faux comptes qui sévissent sur Twitter contre District Z, laissant penser à une campagne de dénigrement. Le producteur n’a plus envie de se taire. Pas même lorsqu’il tombe, par hasard, sur un photomontage particulièrement choquant posté sur les réseaux sociaux.

« Ça se passe en France en 2020 »

Mercredi 23 décembre, dans sa story Instagram, Arthur a tenu à pousser un coup de gueule en partageant d’abord la fameuse photo. Une photo qui fait écho à l’actualité et à la décision du gouvernement de ne pas imposer la vaccination aux Français les plus réfractaires. Toutefois, de nombreuses voix s’élèvent et s’inquiètent quant à l’hypothèse selon laquelle les libertés de ceux qui ne se vaccinent pas pourraient être restreintes.

Pour illustrer cette situation, des internantes ont donc fait circuler un photomontage sur lequel apparait une étoile jaune à six branches, comme celle que de nombreux Juifs avaient été contraints de porter pendant la Seconde Guerre mondiale. Les mots « sans vaccin » apparaissent ainsi sur la photo. De quoi provoquer la colère d’Arthur : « Un des effets secondaires du Covid aura été l’augmentation du nombre d’ignorants ayant accès à Photoshop », s’est-il insurgé. Et de rajouter : « Ça se passe en France en 2020 et c’est à vomir. » Une polémique qui survient seulement quelques jours après les attaques antisémites qui visaient April Benayoum, Miss Provence, et qui ont soulevé une vague d’indignation.


Source: Lire L’Article Complet