PHOTO – Alizée en a ras-le-bol de « cette période de merde » : son gros coup de gueule

Sur Instagram, Alizée a publié un long texte faisant écho à la situation sanitaire et les tensions qu’elle provoque. Entre les vaccinés et les non-vaccinés, a chanteuse appelle à plus de compréhension.

Elle exprime sa position. En parallèle de toutes les tensions autour des différents vaccins contre le Covid-19, Alizée a tenu à exprimer son opinion. Sur Instagram, la chanteuse a partagé ce jeudi 15 juillet un texte, dont elle ne semble pas être l’auteur, évocateur des disparités au sein des Français. « Et si on essayait de comprendre et d’accepter que ce soit une période de merde, folle, atroce et qu’on ne sait plus qui croire et qui suivre ? Et qu’on a le droit de douter, avoir peur, changer d’avis ? », peut-on lire. Cette phrase fait notamment référence aux « gens qui traitent les vaccinés de moutons » ou encore aux « antivax qui se font traiter de débiles par les vaccinés ».

De son côté, Alizée préfère opérer un appel au calme. En effet, le texte se termine avec la phrase suivante : « Restons solidaires, bienveillants, ouverts d’esprit. Sinon c’est cette haine qui va nous tuer, pas ce putain de COVID ». Depuis le lancement de la campagne de vaccination, les Français sont divisés entre ceux choisissant la méfiance et ceux revendiquant cette solution comme la meilleure pour venir à bout du virus.

Des restrictions pour les non-vaccinés

Mais depuis l’allocation d’Emmanuel Macron, qui s’est tenue ce lundi 12 juillet, les tensions sont à leur comble. Le président de la République a annoncé de nouvelle mesures, impliquant notamment la vaccination obligatoire pour le personnel soignant et des restrictions pour les personnes non-vaccinées, qui ne pourront pas se rendre dans différentes lieux publics, tels que les restaurants ou les musées, sans présenter un test PCR de moins de 48h. Une façon pour l’exécutif de relancer l’intérêt autour des vaccins. Si ces annonces ont remué les Français, il en est de même pour la classe politique. Invité sur le plateau de Franceinfo ce mardi 13 juillet, Florian Philippot a qualifié le président de « menaçant » et « tyrannique » et a défendu le peu de recul existant sur les vaccins.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Olivier Huitel / Bestimage – Crystal

Autour de

Source: Lire L’Article Complet