Philippe Etchebest, à bout : il ne digère pas la décision d'Emmanuel Macron

Invité sur le plateau de CNews mercredi 25 novembre 2020, Philippe Etchebest a poussé un cri du cœur au sujet de la fermeture des restaurants pour les fêtes de fin d’année. Le chef a (encore) interpelé le gouvernement.

  • Philippe Etchebest
  • Laurence Ferrari

Il le fera autant de fois qu’il jugera cela nécessaire. Mercredi 25 novembre 2020, Philippe Etchebest était l’invité de la matinale de Laurence Ferrari sur CNews, et il n’a pas hésité à interpeler le gouvernement sur la situation catastrophique des restaurateurs en France. En effet, suite aux dernières annonces d’Emmanuel Macron, qui prévoit un déconfinement le 15 décembre 2020, tous les propriétaires de restaurant espéraient pouvoir rouvrir leurs portes d’ici sous peu. Si tous les Français pourront jouir de leur liberté de mouvement sans attestation ni limite de kilomètres, les restaurateurs, eux, resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour le compagnon de Dominique Etchebest, cette décision va plonger ses confrères dans une crise sans précédent.

“Pourquoi on est ciblés, pourquoi on est stigmatisés ?”

Interrogé par Laurence Ferrari au sujet de l’annonce du Président de la République le 24 novembre dernier, le papa du petit Oscar-Louis a partagé son désarroi : “Pour ce qui est de la fermeture, moi je ne m’attendais pas à ce qu’on rouvre. On va pas se mentir, on savait qu’on ne rouvrirait pas pendant les fêtes et ça c’est terrible“, a-t-il déclaré. Au total, les restaurateurs français auront subi une fermeture administrative de six mois, et ce n’est pas fini : “Pourquoi on est ciblés, pourquoi on est stigmatisés ? Alors qu’on a mis en place des protocoles drastiques !”, a demandé Philippe Etchebest, agacé par une telle “injustice”. En effet, lors du déconfinement, les restaurateurs avaient redoublé d’efforts pour permettre aux clients de se retrouver en respectant les mesures sanitaires.

“Je comprends la douleur, la douleur de tous. (…) Il y a de quoi être en colère. Tout le monde ne se relèvera pas de cette histoire. Sans compter le nombre de chômeurs supplémentaires, à hauteur de 250.000, 300.000″, a-t-il expliqué à Laurence Ferrari. Si les fêtes de fin d’année sont à bannir du calendrier des restaurateurs français, ils pourront cependant prévoir une réouverture le 20 janvier 2021 pour rattraper leur retard…

À lire aussi : Philippe Etchebest : le lourd secret au sujet de son fils

Source: Lire L’Article Complet