Patrick Bruel positif à la Covid-19 : pourquoi il a tenu à le cacher

En avril 2020, Patrick Bruel était l’une des premières célébrités à révéler avoir contracté la Covid-19. Au micro d’Europe 1 ce mardi 1er juin, le chanteur a expliqué pourquoi il n’avait d’abord pas voulu en parler.

Patrick Bruel

Le nombre de célébrités atteintes de la Covid-19 ne se compte plus. Et la maladie n’épargne personne. Loana, Emmanuel Macron, le prince William, le prince Charles, Nagui, Pascal Obispo, Anne-Sophie Lapix… Les stars sont nombreuses à avoir partagé leurs expériences avec le virus, qui a fait des milliers de morts. En avril dernier, Patrick Bruel était l’un des premiers chanteurs à révéler avoir contracté le virus. “J’ai senti des symptômes du coronavirus un peu forts, dès le départ. Les choses ont un peu évolué, à un moment donné. J’ai tout fait pour me soigner, pour me protéger, pour avancer sans paniquer. Avec l’aide des médecins, au téléphone, j’ai pu régler la chose”, révélait-il auprès de France Info l’an dernier, en plein pendant le premier confinement. Confiné chez lui, l’interprète de Casser la voix avait mis au point des mini-concerts pour occuper ses abonnés pendant le confinement.

« Je ne voulais pas inquiéter ma mère et mes enfants »

Il avait notamment écrit la chanson Héros afin de rendre hommage au personnel hospitalier. “Elle a touché beaucoup de monde pendant mes tournées. Et là, elle prend un sens évidemment gigantesque”, confiait Patrick Bruel avec émotion. Néanmoins, le chanteur âgé de 62 ans avait affirmé “avoir eu un peu peur à un moment donné”. Une période évidemment difficile pour l’ex d’Amanda Sthers, qui a pris la parole au micro d’Europe 1 ce mardi 1er juin.

L’occasion pour Patrick Bruel de révéler pourquoi il tenait à garder le secret concernant cette maladie. “Je ne voulais pas inquiéter ma mère et mes enfants. Le moment où j’ai eu peur, j’ai géré le truc”, a affirmé l’interprète de Place des grands hommes. Plutôt que de faire peur à ses proches, le chanteur a préféré être “rassuré sur le gros risque” avant d’en parler. Un choix judicieux.

Source: Lire L’Article Complet