Patrick Bruel furieux et dégouté : il évoque une "régression" et est prêt à se battre contre une décision politique scandaleuse !

Ce samedi 25 juin, Patrick Bruel a poussé un violent coup de gueule sur son compte Instagram. La récente décision de la Cour Suprême des États-Unis, qui a fait le choix de révoquer le droit à l’avortement, a fait sortir de ses gonds l’artiste.

Beaucoup ont eu du mal à le croire. Pourtant, la Cour Suprême des États-Unis a bel et bien fait le choix d’un retour en arrière en ayant pris la décision de révoquer le droit à l’avortement dans le pays. Une décision qui a bien évidemment suscité de nombreuses réactions. La majorité a fait part de sa colère et n’a pas hésité à passer des coups de gueule comme le prouvent les réactions de Michelle Obama, Chloé Jouannet, ou encore plus récemment, Patrick Bruel.

L’ex-Première dame des États-Unis a posté un long texte sur son compte Instagram pour faire part de sa colère et sa tristesse après avoir appris la nouvelle. « J’ai le cœur brisé aujourd’hui. J’ai le cœur brisé pour les gens de ce pays qui viennent de perdre le droit fondamental de prendre des décisions éclairées sur leur propre corps », écrivait-elle dans un premier temps, sans doute avec un profond regret, avant de poursuivre : « J’ai le cœur brisé par le fait que nous sommes peut-être destinés à tirer les leçons douloureuses d’une époque où Roe n’était pas encore la loi du pays – une époque où les femmes risquaient de perdre la vie en se faisant avorter illégalement ».

Simone Veil s’en retournerait dans sa tombe…

Un texte qu’a souhaité relayer Chloé Jouannet. La fille d’Alexandra Lamy, par son post, faisait comprendre qu’elle n’en pensait pas moins que la compagne de Barack Obama. De son côté, Patrick Bruel, a voulu faire référence à Simone Veil. L’artiste s’adressait directement à l’ex-magistrate, et femme d’État, qui s’est longuement battue pour le droit des femmes en France et notamment le droit à l’avortement dans le pays.

« Si tu savais… » a-t-il écrit en légende d’un cliché de celle qui a donné son nom à la loi de 1975, qui encadre une dépénalisation de l’avortement en France, accompagné d’un coeur blanc, comme pour lui faire comprendre qu’elle est mieux loin de notre monde, plutôt que d’assister à un tel retour en arrière…

https://www.instagram.com/p/CfONz9rLIgv/

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel)

A voir également : Patrick Bruel touché par le cancer ?

R.F

Source: Lire L’Article Complet