Oussama Ben Laden : qui est son fils Omar, qui vit en France ?

Le fils d’Oussama Ben Laden a accordé une interview au magazine Vice lundi 1er mars 2021. Omar avait alors accepté de se confier sur sa nouvelle vie au Teilleul, en Normandie, où il vend désormais ses toiles sur des brocantes.

Restez informée

C’est un des noms les plus (tristement) célèbres du monde. Le 11 septembre 2011, la planète entière a les yeux rivés sur la ville de New-York. Deux avions viennent de percuter les tours du World Trade Center. Les États-Unis ne le savent pas encore, mais ils sont en train de vivre l’un des attentats les plus meurtriers du 21ème siècle. Derrière cette opération se cache Oussama Ben Laden, chef du groupuscule islamiste Al-Quaïda. Il devient alors l’homme le plus recherché de la planète et sera finalement tué au Pakistan le 2 mai 2011 (soit presque 10 ans après les attentats) suite à une opération menée par Barack Obama. Le samedi 11 septembre 2021 marquera les 20 ans de ce tragique attentat. Et à cette occasion, le magazine Vice s’est intéressé au fils du commanditaire, Omar Ben Laden, lors d’une interview exclusive publiée le lundi 1er mars 2021. Ce dernier vit depuis quelques années maintenant en Normandie, dans le petit village de Teilleul, dans le département de la Manche.

En Normandie, Omar Ben Laden a trouvé “un semblant de paix”

Loin de la tourmente médiatique, Omar Ben Laden tente de refaire sa vie avec ce nom bien difficile à porter… et c’est un euphémisme. Il peint aujourd’hui de nombreuses toiles qu’il expose dans des brocantes normandes. Ces dernières représentent pour la plupart des paysages, allant du désert du Nil jusqu’au Far West américain ou encore des montagnes de Tora Bora, montagnes dans lesquelles son père s’est caché suite aux attentats du 11 septembre 2001. Une passion pour la peinture qu’il alimente depuis sa plus tendre enfance comme il l’a confié à Vice : “Certains membres de la famille de ma mère sont très artistiques. Ma mère adore peindre, tout comme l’une de mes sœurs. Mon oncle était aussi un très bon artiste. Alors le besoin de dessiner et de peindre coule dans mon sang”. Il se rappelle ensuite du moment où sa maîtresse a accroché un de ses dessins dans la salle de classe. Moment qu’il explique comme étant l’un des “seuls moments heureux” de son enfance. Atteint depuis toujours de troubles bipolaires dus à son enfance compliqué, Omar Ben Laden tente aujourd’hui de se reconstruire : “Cette année, je me suis assis dans mon atelier d’art et j’ai peint de tout mon cœur”, explique-t-il avant d’avouer avoir trouvé un “semblant de paix”.

Source: Lire L’Article Complet