Orlando Bloom incarne le prince Harry dans une nouvelle série qui égratigne la famille royale

L’acteur prête sa voix au personnage du prince Harry dans la nouvelle série animée The Prince. Jeudi 29 juillet, HBO Max a dévoilé les douze premiers épisodes de cette satire des aventures de la famille royale britannique, qui fait déjà polémique.

Alors qu’ils se liguent contre les paparazzis dans leur quartier de Los Angeles, Orlando Bloom et le prince Harry ne font presque plus qu’un dans la nouvelle série animée The Prince. L’acteur anglais prête en effet sa voix au duc de Sussex dans cette satire des aventures de la famille royale dont les douze premiers épisodes ont été dévoilés sur la plateforme HBO Max, jeudi 29 juillet. Réalisé par Gary Janetti, le show s’inspire de son propre compte Instagram, sur lequel il imaginait, de façon parodique, les réactions du prince George à l’actualité people.

https://instagram.com/p/CLF14xkHAmd

En plus de l’époux de Meghan Markle, on retrouve la reine Elizabeth II, incarnée par Frances De La Tour, et son époux. Kate Middleton est doublée par Lucy Punch, Condola Rashad campe le rôle de la duchesse de Sussex et le prince William est incarné par Iwan Rheon. Dan Stevens prête sa voix au futur roi, le prince Charles, qui est accompagné de son épouse Camilla. Quant à la princesse Charlotte, la sœur du protagoniste, elle est doublée par Sophie Turner.

À peine sortie et déjà ciblé par les critiques

Si le clan Windsor n’a pas encore réagi à la diffusion de cette nouvelle œuvre télévisée, certains experts royaux n’ont pas hésité à exprimer leur colère. «Quel monde étrange où le prince Harry et son voisin de Montecito, Orlando Bloom, s’envoient des messages pour pleurer contre les intrusions (dans leur vie privée, NDLR) pendant que ce dernier figure dans une série télévisée qui se moque d’un enfant de huit ans, le prince George», écrit Richard Eden, chroniqueur au Daily Mail, sur son compte Twitter.

Pourtant l’acteur anglais avait affirmé, dans une interview pour le Hollywood Reporter, avoir, dans un premier temps, refusé de doubler cette série «parce que je suis Britannique et très fier de mes racines. Je sais à quel point la famille royale est adorée par certains et détestée par d’autres, et j’ai toujours pris en compte cette partie de mon héritage (…). Je ne suis normalement pas quelqu’un qui se moque des autres, mais là, c’était fait de manière si intelligente, fine et affectueuse.». Sa fiancée, Katy Perry, qui a trouvé la série «géniale», l’a également convaincu de changer d’avis.

Orlando Bloom explique également qu’il ne connaissait pas encore le prince Harry lors de la signature du contrat. «Je l’ai rencontré ensuite et c’est un type très gentil, avec un grand sens de l’humour. J’espère qu’il le gardera face à la série, parce qu’ils (la famille royale, NDLR) sont sur une sorte de piédestal. Nous leur témoignons une réelle, adoration, d’une façon ou d’une autre.»

Un petit prince capricieux et arrogant

Mais les critiques ont déja dépassé cette relation semi-conflictuelle entre les deux voisins. Dans The Prince, Gary Janetti dépeint le prince George comme un personnage capricieux et arrogant, à seulement huit ans. Des traits de caractère qui n’ont pas plu aux supporters du clan Windsor qui ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, en accusant la série de «harcèlement envers le futur héritier du trône britannique».

https://instagram.com/p/CSCosQVpzFO

Pourtant, les producteurs du show avaient pris soin de prévenir les spectateurs en affichant un avertissement au début du programme : «Par décret royal, nous vous ordonnons d’apprécier cette série. Rappelez-vous, s’il-vous-plaît que les personnages et les événements décrits sont complètement fictifs. En gros : ce n’est pas vraiment la famille royale. C’est une parodie, un truc du genre. Alors, du calme. C’est un ordre.» Apparemment, le message n’aura pas suffi.

Source: Lire L’Article Complet