« On nous a raillés pendant des mois » : Olivier Véran dénonce les critiques et moqueries

Invité au micro d’Yves Calvi, sur le plateau de BFM TV ce lundi 23 août, Olivier Veran est revenu sur le succès de la campagne de vaccination en France. Une façon de mettre fin aux attaques dont le gouvernement est victime depuis plus d’un an.

Le travail c’est la santé. Olivier Véran l’aura bien compris pendant ses vacances d’été mises entre parenthèses. Face à la flambée de nouveaux cas de Covid-19 dans les Antilles et les manifestations menées par les antivacs, le ministre des Solidarités et de la Santé tente le tout pour le tout afin de convaincre les plus réticents à la vaccination. Invité au micro de Yves Calvi sur le plateau de BFM TV, ce lundi 23 août,Oliver Véran est revenu sur le succès des actions menées par l’État pour freiner au plus vite la pandémie en dépit des nombreuses critiques. “Quand le président de la République a annoncé que nous aurions proposé avant la fin de l’été à la totalité des adultes de ce pays, on nous disait c’est totalement impossible, c’est ridicule. Or nous y sommes, et il y a plus d’un million de créneaux de vaccination qui sont disponibles. Bientôt 48 millions de Français auront une première injection et ce sera 50 millions dans les jours qui vont suivre.” Un objectif pour lequel signe Olivier Veran entre “le 30 août et le 5 septembre”.

Confiant en cette campagne de vaccination, le ministre de la Santé estime même avoir rattrapé le retard sur certains pays européens. “On nous a beaucoup raillés pendant des mois, on a parlé du retard français qui serait irrattrapable en matière de vaccination (…), détaille-t-il avec fermeté. Aujourd’hui, où en sommes-nous ? Nous sommes au niveau des Anglais et nous allons les dépasser en matière de vaccination.” Il y a quelques jours déjà, l’ex-compagnon de Coralie Dubost s’emparait de son compte Twitter pour annoncer une bonne nouvelle. “En plein mois d’août, la vaccination ne prend pas de vacances. Plus de 500 000 encore aujourd’hui et 2 caps franchis : 46 millions de primo-injections, et 80 millions d’injections au total. On continue, on s’accroche, et on y arrivera, ensemble !”, écrivait-il avec une pointe d’optimisme.

Olivier Veran appelé à prendre ses responsabilités

S’il ne semble pas ménager ses efforts pour contrer la flambée épidémique causée par le variant Delta et l’opposition musclée des anti-pass sanitaire, l’énergie déployée par Olivier Véran ne semble pas convaincre Emmanuel Macron. Le président de la République déplore un manque de clarté de la part de ses ministres alors que la rentrée scolaire approche à grands pas. Selon nos confrères du Canard Enchaîné, l’époux de Brigitte Macron aurait défini leur méthode de communication “tout sauf claire”. Lors du Conseil de défense du 11 août et Jean-Michel Blanquer, qui dévoilait récemment son nouveau look, n’y était pas présent. “Je demande qu’il y ait une nouvelle expression, plus claire, pour que les parents d’élèves et les enseignants sachent à quoi se tenir en amont de la rentrée”, a-t-il fait savoir, rappelant ainsi à l’ordre ses ministres. Après cet été tumultueux, la rentrée s’annonce tout aussi chargée pour les ministres.

Crédits photos : Capture d’écran BFM TV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet