Olivier Véran optimiste : « Cette 5e vague sera peut-être la dernière »

Interrogé ce 2 janvier dans les colonnes du « Journal du dimanche », le ministre de la Santé Olivier Véran a voulu se montrer rassurant face à la situation sanitaire. Selon lui, la cinquième vague pourrait être la dernière.

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche ce 2 janvier, Olivier Véran, qui n’a pas manqué d’épingler les anti-vaccins, s’est montré plutôt optimiste sur la situation sanitaire. Alors que bon nombre d’experts redoutent une cinquième vague plus violente que les autres, notamment à cause du variant Omicron, le ministre de la Santé a assuré qu’elle pourrait marquer la fin de l’épidémie : « Cette cinquième vague sera peut-être la dernière« . « Omicron est tellement contagieux qu’il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée : on sera tous plus armés après son passage« , a expliqué le neurologue de formation au JDD.

Olivier Véran a néanmoins ​assuré que, pour « mettre un maximum de chances de notre côté, il faut continuer à vacciner la planète en urgence« . Selon l’homme politique, il faut surtout se concentrer sur les pays pauvres, où l’accès à la vaccination est plus difficile. Pourquoi ? Car c’est dans ces pays-là que les variants les plus agressifs ont des chances de se développer. « Les populations y sont plus souvent immunodéprimées, notamment du fait de l’épidémie de sida« , a précisé le ministre, avant d’assurer : « La France est le troisième contributeur mondial d’envoi de vaccins vers les pays les plus pauvres« .

>> Découvrez : PHOTOS – Olivier Véran : les membres de sa galaxie en quelques images

Omicron et Delta en compétition ?

Par ailleurs, le ministre de la Santé a rappelé au Journal du dimanche la forte présence du variant Delta sur le territoire français. D’après lui, cette forme du virus circulerait encore beaucoup et serait responsable de la montée actuelle des hospitalisations en réanimation. Et cela, « avant même l’impact sanitaire d’Omicron« , a indiqué Olivier Véran. Si le nouveau variant venu d’Afrique du Sud aurait pu remplacer Delta, ce n’est pour l’instant pas le cas dans les hôpitaux. « Les deux vagues se cumulent pour former une lame de fond« , a affirmé le collaborateur d’Emmanuel Macron. Pour freiner ces deux variants, ce dernier recommande donc fortement aux Français de respecter les mesures sanitaires du gouvernement comme le port du masque, la limitation des rassemblements, ou le télétravail.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Eric Tschaen / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet