Olivier Véran interpellé par son ex, la députée Coralie Dubost, devant l'Assemblée nationale

Le mercredi 29 décembre 2021, Olivier Véran s’est prononcé au sujet du pass vaccinal face à l’Assemblée Nationale. À cette occasion, Coralie Dubost, députée de l’Hérault et ex-compagne du ministre de la Santé, n’a pas hésité à l’interroger sur les faux pass sanitaires comme en témoigne un extrait vidéo dévoilé sur son compte Instagram.

  • Olivier Véran

Il y a quelques semaines, le variant Omicron faisait son apparition en France. Une souche du coronavirus plus tenace et plus contagieuse, selon les propos des membres du gouvernement et des experts de la santé. C’est pour cela que l’appel à la vaccination se faisait de plus en plus fréquente sur les plateaux de télévision. Et pour cause… Les cas de Covid-19 ne faisait qu’augmenter depuis plusieurs jours.

Le mercredi 29 décembre 2021, avant d’être auditionné par la Commission des lois de l’Assemblée nationale sur le pass vaccinal, Olivier Véran s’était montré inquiet face à l’ampleur de la pandémie. Lors d’une prise de parole diffusée sur BFMTV, le ministre de la Santé avait tenu à alerter les Français non-vaccinés. « Il y a vraiment peu de chance que vous puissiez passer cette fois-ci entre les gouttes. La circulation du virus est trop forte. […] Ne prenez pas de risque« , avait-il déclaré.

Riposter de la meilleure des manières

Même discours lors de son audition face aux députés. Olivier Véran a évoqué « un raz-de-marée » avec plus de 200 000 contaminations recensées en moins de 24 heures. Également présente à l’Assemblée Nationale, Coralie Dubost a interpellé son ex-compagnon en tout bien tout honneur. Alors que les politiques français prévoient de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, la députée de l’Hérault a demandé plusieurs précisions concernant ce dispositif.

Au détour d’une publication Instagram, publiée le jeudi 30 décembre 2021, Coralie Dubost a partagé un extrait de son intervention auprès de ses abonnés. « Monsieur le ministre, il y a quelques semaines, vous avez proposé devant la commission des lois et des affaires sociales réunis un système de repentance ou de rédemption pour ceux qui détiendraient un faux pass et qui changeraient d’avis et qui seraient en difficulté et je pense tout particulièrement à ceux qui auraient été influencés par des médecins. Il s’agit des vrais ‘faux pass’, ceux qui sont donnés par des médecins antivax, en toute illégalité bien-sûr. […] Lorsque ces personnes s’aperçoivent qu’on leur a menti, que finalement le vaccin est nécessaire pour les protéger, pour protéger leurs proches et qu’ils souhaitent changer d’avis, comment envisagez-vous de mettre en œuvre ce dispositif qui permet de réduire voire d’abandonner les poursuites ? », a-t-elle lancé. Plus qu’à attendre les nouvelles mesures du gouvernement pour remédier à ce problème…

>>> Cliquez ici pour voir l’intervention de Coralie Dubost

Source: Lire L’Article Complet