Observation, soins, préservation…Sur les traces des animaux sauvages

Loup, ours, lynx… Ils fascinent ou effrayent. Pourtant, leur présence est signe d’une nature riche et en bonne santé. Et si vous partiez à leur rencontre?

Restez informée

Etre libre et sauvage comme un loup, gourmand comme un ourson, avoir un œil de lynx… Les animaux sauvages ont alimenté nos rêveries d’enfants. On en oublierait presque qu’ils vivent là, tout près, dans nos montagnes, nos campagnes et pas seulement dans les livres. Mais ils sont si discrets que mieux vaut se faire accompagner pour connaître leurs secrets et suivre leurs traces sans les déranger. Plusieurs parcs animaliers, comme Zoodyssée dans les Deux-Sèvres, hébergent ces mammifères dans de vastes enclos. Pour rencontrer les moins farouches (marmottes, chamois), direction le parc des Ecrins du Mercantour ou de la Vanoise dans les Alpes. Et pour découvrir les espèces les plus sauvages directement sur leur territoire, rien ne vaut une randonnée organisée par une association naturaliste. Ainsi, dans le Vercors, Mille traces vous invite à suivre la piste des loups. Dans les Pyrénées, Adet- Pays de l’ours offre une expérience rare : partir à la recherche d’indices de leur présence: empreintes, poils, crottes, relevés de pièges photographiques et vidéo. Pour les amoureux de la vie nocturne, une nuit de la chauve-souris est organisée un peu partout en France, fin août. Les visiteurs peuvent également devenir bénévoles et passer de l’observation à l’action! En promenade, vous avez trouvé un hérisson ou un oiseau blessé ? Contactez le réseau des centres de soins de la faune sauvage qui recueille les animaux en souffrance. Vous pouvez aussi vous engager quelques jours pour aider à les soigner après une petite formation. Autre piste, si vous aimez le grand air : identifier et compter les oiseaux qui partent en migration avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Autant d’expériences pleines de sens pour vos vacances !

“Ma mission, faire connaître l’ours”: Léa, médiatrice

« Etudiante en biologie animale, je me suis engagée pendant mes vacances dans le programme d’écobénévolat Parole d’Ours de l’association Ferus. J’avais envie de concret ! Nous distribuons de la documentation chez les commerçants et un questionnaire sur les marchés. C’est l’occasion de rappeler que c’est une espèce menacée, de parler de la coexistence avec le pastoralisme et des tensions avec les éleveurs. Et d’expliquer que si jamais on a la chance d’apercevoir un ours, ce qui est très exceptionnel, il ne faut pas courir après pour prendre une photo ! »

“Du Chardonnay pour aider à protéger le lynx!”: Rebecca, chargée de mission

« Présent dans le Jura, les Alpes et les Vosges, le lynx vit surtout en forêt. En le protégeant, on contribue à préserver son habitat. Pour nous aider à à financer le programme de conservation du lynx boréal, les visiteurs peuvent acheter une cuvée de Chardonnay Lynx. On leur envoie également un dépliant avec plein de photos et d’infos utiles et insolites sur ce félin. »

A lire aussi: Participez au recensement des oiseaux !

Source: Lire L’Article Complet