Obsèques d’Elizabeth II : pourquoi les visages des membres de la famille royale ne pourront être montrés

Le peuple britannique s’apprête à faire sa dernière révérence à la reine Elizabeth II, décédée dans la journée du jeudi 8 septembre. Dix jours de deuil se sont amorcés et le monde entier regardera avec émotion les obsèques de la souveraine sans pour autant découvrir l’émotion de la famille royale.

Chez les Windsor, toute disparition est réglée comme du papier à musique. Jeudi 8 septembre 2022, la Reine Elizabeth II s’est éteinte quelques heures après la diffusion d’un inquiétant communiqué disant la souveraine dans un état préoccupant. L’opération “London Bridge is down”, prévue de longue date, a alors été mise en route et sera minutieusement suivie durant une dizaine de jours et clôturée par les obsèques de celle qui fut la mère et la grand-mère de toute une nation. La cérémonie, qui se tiendra à l’abbaye de Westminster, sera retransmise en direct, mais les visages de la famille royale britannique seront volontairement épargnés par les caméras.

Comme l’ont rapporté nos confrères de TF1, cette configuration vise à montrer aux yeux du monde “qu’avant d’être mère de la nation britannique, la reine était avant tout une mère de famille”. Des caméras élégamment pudiques en avril 2021, lors des funérailles du prince Philip. Seule Elizabeth II, vêtue d’un masque noir, avait été filmée à d’éparses reprises. Une manière peut-être également d’effacer le douloureux souvenir des obsèques de Lady Diana, en 1997, où les princes William et Harry, alors âgés de quinze et douze ans, ont assisté au cortège qui a mené le cercueil de leur mère de Kensington Palace à l’abbaye de Westminster.

>> PHOTOS – Elizabeth II : de la princesse à la reine d’Angleterre, retour sur sa vie en images

Elizabeth II : une vie avec les médias

La mère du prince Charles, désormais roi, a été marquée par l’avènement des médias. Pour preuve, le 20 novembre 1947, Sa Majesté a accepté que les caméras filment son mariage avec Philip Mountbatten, une première ! La souveraine, bien que toujours sur la retenue, s’est par la suite volontairement prêtée à des exercices médiatiques osés en jouant par exemple les James Bond girls à l’occasion des Jeux olympiques de 2012. Mais Elizabeth II a aussi retenu la leçon après avoir accepté l’impensable en 1969 : laisser des caméras de télévision la filmer dans sa vie quotidienne, loin du protocole. Un documentaire qui a fait grand bruit, mais que Buckingham a désormais interdit.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de


  1. Elizabeth d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet