Obsèques de Bernard Tapie : sa fille Sophie prise d'un fou rire dans l'église

Le 8 octobre 2021, les obsèques de Bernard Tapie ont eu lieu en la cathédrale La Major à Marseille. Plusieurs centaines de personnes étaient présentes, parmi lesquelles Sophie Tapie, la fille de l’homme d’affaires, qui n’a pas pu retenir ses éclats de rire après le discours de son neveu.

  • Bernard Tapie
  • Sophie Tapie

Un discours salué par de chaleureux applaudissements. Le 8 octobre 2021, plusieurs centaines de personnes étaient présentes dans les rues de Marseille pour rendre un dernier hommage à Bernard Tapie, décédé le 3 octobre des suites d’un double cancer à l’âge de 78 ans. Aux alentours de 11 heures, ses amis, sa famille et ses proches se sont réunis à la cathédrale La Major pour des obsèques en grande pompe. Après le discours émouvant de Jean-Louis Borloo, bouleversé par la mort de son ami de longue date, c’était au tour de Rodolphe Michaux-Tapie, le petit-fils de l’homme d’affaires, de faire ses adieux à son « Daddy ». Après avoir relevé les nombreuses qualités de l’ancien président de l’Olympique de Marseille, le jeune homme a évoqué un souvenir d’enfance qui a beaucoup amusé sa tante, Sophie Tapie.

« J’ai pris la plus grosse engueulade de ma vie »

« On s’aime comme des frères et sœurs, on s’est fait les pires crasses, comme des frères et sœurs », a commencé Rodolphe Michaux-Tapie, le sourire aux lèvres. Et d’enchaîner : « Je me souviendrai toujours de cette histoire, […] J’avais pris sa poupée et je lui avais coupé ses cheveux », a-t-il raconté. Pour se venger, la jeune Sophie Tapie s’est donc enfermée volontairement à l’extérieur de la maison en prétendant que son neveu Rodolphe l’avait enfermée dehors. « Aïe, j’ai pris la plus grosse engueulade de ma vie », a déclaré le petit-fils de Bernard Tapie. À l’écoute de cette anecdote, Sophie Tapie a cédé à un fou rire, la main sur la bouche. « C’est ce qu’on appelle le karma », a conclu Rodolphe.

Enfin, ce dernier a adressé un dernier message à son grand-père, de qui il était le premier petit-fils. « Daddy, je suis si fier de t’avoir offert, avant ton dernier voyage, ton seul et unique arrière-petit-enfant… Mon fils Hugo, huit ans », a murmuré Rodolphe Michaux-Tapie, avant d’évoquer fièrement l’amour de son fils pour l’Olympique de Marseille. « J’ai réussi, c’est un Tapie ! », a conclu ce dernier, suivi par des applaudissements qui ont retenti dans toute la cathédrale La Major. Un hommage bouleversant…


Source: Lire L’Article Complet