"N’oubliez pas les paroles" : les confidences de Renaud suite à sa victoire dans la "Ligue des Maestros"

Très déçu de sa performance lors de la dernière édition des Masters, Renaud s’est imposé durant le tout premier numéro de La Ligue des Maestros samedi 1er janvier 2021 sur France 2. L’ancien champion de N’oubliez pas les paroles s’est confié sur cette victoire dans Télé-Loisirs.

  • Nagui

Ancien candidat emblématique de l’émission N’oubliez pas les paroles, diffusée quotidiennement sur l’antenne de France 2 depuis son lancement en 2007, Renaud faisait partie des anciens Maestros qui ont répondu présents samedi 1er janvier 2021. Ce soir-là, Nagui présentait le tout premier numéro d’un nouveau programme dérivé de N’oubliez pas les paroles, baptisé La Ligue des Maestros. Éliminé en huitièmes de finale lors de la précédente édition des Masters, le candidat belge, qui avait été très déçu de sa performance, a pris sa revanche en remportant cette nouvelle compétition. Renaud s’est confié au sujet de cette victoire dans les colonnes de Télé-Loisirs le soir-même.

« J’ai consenti à tellement de sacrifices depuis deux ans ! Ça a fini par payer. J’étais content de mes gains remportés lors des Masters, mais en termes de prestige, j’étais un peu déçu d’avoir été éliminé en 8e de finale. J’avais beaucoup travaillé pour aller plus loin« , a indiqué le candidat. Grâce à sa victoire lors de cette première édition de La Ligue des Maestros, Renaud a remporté un magnifique voyage à L’île Maurice, qu’il devrait effectuer aux côtés de sa compagne Pauline. « Avec Pauline, on avait prévu de voyager, mais on a été ralenti en raison de la pandémie. C’est un cadeau pour elle aussi, qui a dû supporter mes révisions constantes. Cette victoire, c’est aussi un peu la sienne« , a souligné le Maestro belge.

Renaud (« N’oubliez pas les paroles ») : « Je n’avais pas perdu confiance en moi, mais j’ai un peu douté »

Au cours de cet entretien, Renaud est également revenu sur sa contre-performance lors de la dernière édition des Masters de N’oubliez pas les paroles. « Au moment des Masters, on ressent toujours une petite pression, parce qu’on a envie de voir si le travail qu’on a fourni va payer. Je suis un compétiteur, j’aime me frotter aux meilleurs, pour voir si j’ai fait des progrès. Je dois apprendre à prendre du recul, et gérer la pression« , a-t-il expliqué, avant de conclure : « Je n’avais pas perdu confiance en moi, mais j’ai un peu douté. Je vais prendre du recul et me mettre un peu moins la pression« .

Source: Lire L’Article Complet