“Nos jours heureux” : 5 choses que vous ne saviez pas sur le film culte

France 3 a décidé de jouer la carte de l’humour en diffusant, le lundi 12 juillet 2021, la comédie Nos jours heureux. Un film avec notamment Jean-Paul Rouve et Omar Sy, où la réalité a parfois rejoint la fiction.

Restez informée

Parce qu’on aura bien besoin de rire, après la nouvelle allocution d’Emmanuel Macron sur les mesures prises pour lutter contre la quatrième vague de Covid-19, France 3 a pris les choses en main. La chaîne a décidé de diffuser, le lundi 12 juillet 2021, l’une des comédies françaises les plus cultes avec Nos jours heureux. Un air de vacances va donc planer sur cette soirée avec cette joyeuse colonie, alors que les nôtres pourraient être menacées.

Souvenirs, souvenirs…

L’idée du film est sortie des cerveaux torturés des géniaux Olivier Nakache et Éric Toledano qui se sont rencontrés dans un organisme chargé de faire partir des enfants en vacances. Le binôme de réalisateurs s’est donc appuyée sur son expérience pour retranscrire leurs souvenirs, bons comme mauvais.

Un château fort en émotions

Les deux géniteurs de Nos jours heureux, qui ont commis ensuite Intouchables, ont même poussé le bouchon jusqu’à utiliser comme décor un lieu qu’ils ont fréquenté en tant qu’anciens animateurs et directeurs de colo.Le château a été racheté par des Anglais qui le rénovent complètement, mais nous avons eu la chance d’arriver juste au bon moment”, ont raconté Olivier Nakache et Eric Toledano dans Télé Z, au sujet de cet édifice, basé en Charente, près d’Angoulême.

Toute première fois

Pour incarner Vincent, qui dirige sa première colonie, épaulé par des animateurs plus ou moins expérimentés, c’est Jean-Paul Rouve qui a été choisi. Un rôle à contre-emploi pour celui qui n’a jamais apprécié ce type de séjour lorsqu’il était enfant et qui a découvert, à l’occasion de ce film, les joies du camping sauvage et des journées en groupe.

Un train train pas quotidien

De toutes les scènes hilarantes tournées dans une ambiance légère, Eric Toledano se rappelle d’une séquence particulièrement difficile à diriger : celle du train. Pas évident en effet d’orchestrer une énorme bande d’enfants dans un lieu clos. “On a même fait des Paris-Mulhouse en train Corail pendant quarante-huit heures avec des petits comédiens et plus de soixante figurants ! Après des journées pareilles, on dort bien”, a-t-il confié.

Un reblochon pour la crème des actrices

S’il n’a pas atteint les scores d’audience d’Intouchables, Nos jours heureux, porté par le jeune Omar Sy, a néanmoins eu son petit succès en salles avec 1,4 millions de spectateurs en juin 2006. Une réussite commerciale escortée d’une accumulation de prix au Festival du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez, dont le Reblochon d’or de la meilleure actrice pour Joséphine de Meaux, irrésistible dans le long-métrage.

A lire aussi : Jean-Paul Rouve : qui est son ex-femme et mère de son fils, Bénédicte Martin ?

Source: Lire L’Article Complet