“Non madame !” : Anne Hidalgo hausse le ton face à Léa Salamé

Anne Hidalgo était face à Léa Salamé, ce jeudi 13 janvier, sur France Inter. La candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle n’a pas mâché ses mots sur la gestion de la crise sanitaire par Emmanuel Macron, allant même jusqu’à hausser le ton…

Ce jeudi 13 janvier, Anne Hidalgo a dit ce qu’elle pensait de la gestion de la crise sanitaire par le président de la République, sur les ondes de France Inter, où elle était invitée à répondre à Léa Salamé. Pour la candidate du Parti socialiste à la prochaine élection présidentielle, Emmanuel Macron “a été rattrapé par les circonstances”. L’épouse de Jean-Marc Germain estime que “c’est quelqu’un qui n’a pas de colonne vertébrale, qui est profondément néo-libéral. Mais qui, effectivement, au moment de la pandémie a fait comme partout en Europe, et heureusement.« 

La journaliste a alors précisé : “Plus que partout en Europe”, mettant en avant l’instauration du chômage partiel pour aider les entreprises à faire face aux conséquences économiques de la pandémie. Une affirmation sur laquelle Anne Hidalgo ne semble absolument pas d’accord et elle l’a fait clairement savoir : Non madame Léa Salamé, pas plus que partout en Europe. Il a fait comme en Europe. Mais qu’est-ce qu’il a fait du plan de relance ?”, s’est-elle agacée. Anne Hidalgo a ensuite poursuivi en annonçant ce qu’elle prévoit dans son programme à ce sujet. Un programme qu’elle a dévoilé en 70 propositions sur son compte Twitter, ce jeudi 13 janvier.

> Découvrez en photos le couple qu’Anne Hidalgo forme avec son second mari, Jean-Marc Germain

Anne Hidalgo à la traîne dans les sondages

Fin décembre, Anne Hidalgo, qui aurait entamé une guerre des nerfs avec Christine Taubira, proche d’une officialisation de candidature à la présidentielle, avait dévoilé son slogan, “Réunir la France”, ainsi que son affiche de campagne. Sur cette dernière, on la voit, tout sourire, lors de son premier meeting à Perpignan, le regard tourné vers le ciel. Mais tout cela ne semble, pour le moment, pas avoir suffi pour faire décoller la campagne de la maire de Paris, qui est toujours assez bas dans les sondages.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran France Inter

Autour de

Source: Lire L’Article Complet