« Ne pas trop se parler les uns les autres » : les ministres d’Emmanuel Macron tendus avant le remaniement

Ce vendredi 13 mai, Jean Castex quittera Matignon. Et qui dit nouveau Premier ministre, dit nouveau gouvernement. En attendant les annonces d’Emmanuel Macron, l’ambiance est tendue entre les ministres qui évitent de se parler pour ne pas dire de « conneries ».

À la veille de la fin du mandat de Jean Castex, ses ministres se préparent à partir et peut-être même à rester pour certains. En attendant les annonces d’Emmanuel Macron, ils se retrouveront tous dans les jardins de Matignon pour un « service Élysée », ce jeudi 12 mai, au soir. « C’est-à-dire un buffet où chacun se sert avant d’aller s’asseoir librement à l’une des tables dressées », souligne le Parisien à quelques heures de cette réunion aux allures de dîner d’adieu pour le Premier ministre sortant. Un moment « cocasse » pour les membres du gouvernement qui attendent – encore – de découvrir les choix faits par le président de la République qui « fidèle à ses propres traditions, ne se presse jamais en matière de nominations ».

Cette rencontre sera pourtant à l’image de Jean Castex, « chaleureuse et humaine », rapporte un invité à nos confrères. Mais le jeu des chaises musicales des ministères, qui approche à grands pas, à de quoi tendre les convives. « Par petits groupes, on se posera la question : ‘T’as eu un signal, toi ?’ On se mentira ! », prévoit l’un d’entre eux. « Mieux vaut ne pas trop se parler les uns les autres en ce moment parce que la première connerie qu’on dit, c’est celle qui tue », assure un autre membre du gouvernement. S’il y aura plus d’appelés que d’élus, et donc beaucoup de déçus, la soirée sera « quand même sympa« , mais « c’est ensuite que les relations vont vraiment se tendre ».

>> PHOTOS – Qui sont les figures politiques pressenties pour le poste de Premier ministre ?

Emmanuel Macron ne veut pas « jouer à Tetris » avec son gouvernement

En attendant de connaître les noms de ceux qui resteront au gouvernement et de ceux qui partiront, Emmanuel Macron doit encore dévoiler celui de son Premier ministre surnommé « le mouton à 40 pattes ». Et si l’époux de Brigitte Macron prend son temps, c’est parce qu’il ne veut pas « jouer à Tetris » en nommant à la tête des ministères des personnalités politiques déjà établies, rapporte une source proche au Monde, ce mercredi 11 mai. S’il a fait savoir qu’il veut une femme à la fibre sociale à Matignon, pour ses différents ministères, il souhaite varier les profils et les sensibilités. Quant à toutes ces annonces, plusieurs de ses collaborateurs ont estimé : « Le bon timing, c’est d’avoir le Premier ministre samedi. Ça serait logique, mais ça peut aussi être finalisé la semaine suivante ».

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet