Nathalie Kosciusko-Morizet : que devient l’ex-ministre partie aux États-Unis ?

Battue aux élections législatives en 2017, l’ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet a tout plaqué et commencé, la même année, une nouvelle vie aux États-Unis.

Lorsqu’elle a pris le large, en 2017, pour rejoindre les États-Unis, Nathalie Kosciusko-Morizet semblait vouloir tirer un trait sur la politique et la France. À New York, elle a pris à cœur ses toutes nouvelles fonctions, à savoir la vice-présidence exécutive de Capgemini, et la cybersécurité. Mais cela ne veut pas dire que Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pour horizon que sa reconstruction américaine. Interviewée par Le Monde en 2019, elle confiait d’ailleurs continuer à “regarder ce qui se passe”.

Et d’ajouter : “Je me sens liée par un destin commun. Prendre de la distance, ce n’est pas être distant. La femme politique de 48 ans revient sur le devant de la scène en France, à l’occasion de la sortie du livre Chérie, j’ai rétréci la droite !, dont les auteurs, Olivier Beaumont et Nathalie Schuck, évoquent l’ancienne amie de Nicolas Sarkozy.

Un nouveau cap… Toujours aux États-Unis

Alors que ses enfants ont longtemps subi le fait d’être “enfants de”, NKM a bel et bien reçu quelques sollicitations, depuis sa nouvelle vie. Et notamment en mai 2020. Édouard Philippe travaille alors à la construction d’un nouveau gouvernement. Le nom de Nathalie Kosciusko-Morizet, souvent chuchoté à Emmanuel Macron comme personne politique pour rejoindre les rangs de LREM, est aussi cité en privé par Édouard Philippe, qui “en dit beaucoup de bien”. C’est donc presque sans surprise que ce dernier se tourne vers elle à ce moment clef de la pandémie. Et ce, même si Nicolas Sarkozy, vexé de ce qu’il voit comme une “trahison”, à savoir qu’elle se soit présentée face à lui aux primaires en 2016, tient des propos opposés : Elle n’est pas fiable. Elle parle à tort et à travers. Elle est incontrôlable, a-t-il déclaré.

Ainsi, Jérôme Bonnafont, alors conseiller spécial d’Édouard Philippe, l’a appelée pour lui poser tout bonnement la question : “On voulait savoir où tu en étais par rapport à la vie politique. Ça t’intéresse toujours ?” En l’occurrence, NKM vient d’emménager dans l’Upper East Side, quartier du Manhattan chic, où elle poursuit son american dream…. Ancienne secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet est aujourd’hui lancée sur une voie qui allie développement durable et économie numérique. Du reste, en mai dernier, Les Échos ont annoncé que l’ancienne ministre de l’Écologie et des Transports prenait un nouveau cap, en rejoignant le fonds d’investissement Antin. Aux côtés de deux anciens poids lourds de Total et BP, Nathalie Kosciusko-Morizet se dirige désormais vers les infrastructures connectées, vertes et durables

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : Romuald Meigneux / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet