Nathalie Cardone revient sur la mort brutale de son père : “Je connais bien le chagrin”

En début d’année, Nathalie Cardone est revenue sur le devant de la scène avec son titre Companeros. Un hymne aux rêves. À cette occasion, la chanteuse a évoqué pour Gala des moments qui ont marqué sa vie à jamais, dont la disparition brutale de son père.

Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis, a dit un jour Victor Hugo. Après des années d’absence, enfin, “je ne suis pas vraiment partie. En tout cas, je ne suis jamais partie, moi, dans ma tête” a-t-elle expliqué, Nathalie Cardone s’est confiée à Gala sur des instants de sa vie qu’elle gardera dans sa tête et dans son coeur Hasta Siempre – pour toujours -, comme le titre de son morceau culte de la fin des années 90.

Au début de cette année 2021, Nathalie Cardone a choisi de partager un “hymne aux rêves” comme elle aime le dire, intitulé Companeros. Une manière pour elle de “réunir tout le monde.” Puis en septembre, la mère de Jim Bauer a prévu un autre morceau titré N’ayez pas peur. Qu’est-ce que cette chanson signifie ? “Arrêtez d’avoir peur de vivre ou de mourir.” Pour l’artiste qui “vit l’instant présent, le plus possible”, “la peur de mourir, ce n’est pas un projet de vie” tout simplement. Et pourtant, elle a déjà ressenti ce chagrin dont on a l’impression de ne jamais pouvoir se remettre. “J’ai perdu mon papa quand j’avais 12 ans. Il est parti faire du vélo avec un club. C’était un 7 juillet” a-t-elle confié avec une voix tremblante. “L’anniversaire de sa mort” était il y a trois jours au moment de notre discussion. Des décennies plus tard, sa disparition brutale est encore trop douloureuse à évoquer.

Nathalie Cardone : son rapport à la mort

Mais une chose réussit à atténuer la tristesse de Nathalie Cardone : la présence de son père depuis l’au-delà. “J’ai un rapport à la mort qui est très vivant” d’après ses propos. “Depuis sa disparition, je reçois des ondes d’un autre monde comme dirait Balavoine dans Starmania. Je pense qu’il est ma partie fantôme, ma partie cachée” a-t-elle expliqué lors de l’entretien. Pour autant, “tous les succès ne réparent pas certains chagrins.” Encore moins celui-ci. Alors celle qui croit à l’amour, à la renaissance et à l’humanité se donne corps et âme dans sa mission d’aider les femmes et les mamans en détresse puisque “comme je connais bien le chagrin, je ne veux pas que les autres souffrent donc j’essaie de réparer les autres.” Une façon de “me réparer moi-même” finit-elle par conclure. Une belle leçon de vie.

Crédits photos : SCREENSHOTS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet