“Musicalement, je n’accroche pas” : ces chanteurs dont Renaud n’est “pas fan”

Ce samedi 7 mai, Le Parisien a consacré une double page à Renaud. Un riche entretien dans lequel le chanteur a évoqué les différentes facettes de sa vie, mais également, le regard qu’il porte sur certains artistes.

Renaud, pas tendre avec ses contemporains ? Dans un entretien accordé au Parisien, le chanteur de 69 ans s’est confié sur différents aspects de sa vie personnelle et professionnelle. L’artiste, dont la fille a été récemment hospitalisée, a notamment été interrogé sur une émission qui lui est consacrée le 10 mai prochain sur France 2, Joyeux anniversaire Renaud. Ce rendez-vous célèbrera en chanson les 70 ans du chanteur né le 11 mai 1952. Calogero, Joyce Jonathan, Zaz… De nombreux interprètes se succèderont afin de chanter les titres phares de l’auteur-compositeur. Seule une catégorie d’artistes manque à l’appel : aucun rappeur n’est prévu. “Je suis désolé pour eux, mais je ne suis pas fan”, a lancé Renaud dans les colonnes du quotidien.

L’interprète de Morgane de toi a cité deux artistes en particulier, bien loin de ses sensibilités artistiques : “Orelsan et Stromae, c’est bien écrit, mais musicalement, je n’accroche pas.” Et d’ajouter : “Cela me laisse froid. Je suis trop vieux.” Le musicien, qui a voté Emmanuel Macron à contre-cœur au second tour de la présidentielle, a expliqué être davantage intéressé par l’œuvre de Benoît Dorémus dont il “écoute la musique en boucle”. Ou encore par le style de la chanteuse belge Angèle : “J’aurais bien aimé faire un duo avec elle, mais elle était en tournée.

Ça ne s’arrose pas 70 ans, ça se désespère

Le 11 mai prochain, Renaud soufflera ses 70 bougies. Un anniversaire important que le chanteur fêtera en demi-teinte : “Ça ne s’arrose pas 70 ans, ça se désespère, a-t-il lancé au Parisien. Je n’aime pas ça. Vieillir, c’est un naufrage.” Malgré tout, le soutien de Philippe Poutou s’ entourera quand même de ses proches le jour J. “Je vais quand même les fêter en petit comité, avec ma famille, quelques copains, dont Jean-Paul Rouve.” Les deux amis se sont rencontrés en 2007 à l’occasion du film Sans arme, ni haine, ni violence. “Pour son rôle de Spaggiari, qui était fan de moi, il m’avait emprunté un blouson, des bandanas, un tee-shirt à mon effigie, et on est restés potes”, a révélé Renaud à nos confrères.

Article écrit en collaboration avec 6Médias

Crédits photos : Eric Etten / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet