Mouvement de foule à Roland-Garros autour du chanteur Vianney : “J’ai honte !”

Alors que les matchs à Roland-Garros continuent d’attirer de nombreux adeptes de tennis, ce mercredi 2 juin, c’est Vianney qui a créé un véritable mouvement de foule, sans même le vouloir !

Oups… Cela fait maintenant presque une semaine que Roland-Garros a débuté, et nombreux sont les people à déjà avoir pris place dans les célèbres gradins. Parmi eux, Vianney, passionné de tennis, était aux premières loges, et pas que !

Venu admirer les prouesses des tennismen français, le coach de The Voice n’a pas hésité à montrer sa joie après la victoire du duo français : Pierre-Hughes Herbert et Nicolas Mahut, dans sa story Instagram. Mais si pour ce dernier les véritables stars de l’après-midi n’étaient autres que les sportifs, pour les spectateurs, l’attention était finalement bel et bien tournée vers le chanteur…

C’est dans la story Instagram du petit protégé d’Amel Bent que l’on découvre le pot-aux-roses. Entouré de fan à deux pas du terrain en terre battue, ce dernier apparaît dans une vidéo, en train de signer plusieurs autographes et à prendre quelques photos volées avec des fans. Une situation très gênante pour Vianney, “J’ai honte je me prends trop pour un tennisman à signer des balles” qui le fait tout de même visiblement beaucoup rire ! Grâce à lui, les spectateurs auront eu une double surprise.

Côté présence de célébrités françaises, ce même mercredi 2 juin, Capucine Anav était aussi de la partie dans les tribunes de Roland-Garros. Heureuse d’être présente chaque année, la jeune femme a immédiatement partagé ce plaisir avec ses abonnés dans sa story Instagram “Journée ensoleillée à @rolandgarros ! Après 1 an et plusieurs mois confinés, quel bonheur de reprendre notre train de vie petit à petit, de retrouver ceux qu’on aime, de sortir, de boire des verres, d’échanger les uns les autres, de partager… cette vie sociale qui nous paraissait si lointaine est de retour. Beaucoup d’émotions de retrouver le contact humain, primordial pour un bon esprit…“.

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet