Mort de Jean-Yves Lafesse : ce moment cocasse qui a inspiré son pseudonyme

Jean-Yves Lafesse, mort le jeudi 22 juillet 2021 à Vannes des suites de la maladie de Charcot, a dévoilé l’origine de son pseudonyme dans une interview à Europe 1, en décembre 2017.

Restez informée

Le pseudonyme de Jean-Yves Lafesse a un rapport avec… le football. L’humoriste mort le jeudi 22 juillet 2021 à Vannes de la maladie de Charcot, dont le vrai nom est Jean-Yves Lambert, a dévoilé l’origine de son patronyme de scène dans l’émission Y a pas péno ! sur Europe 1, en décembre 2017. C’est un souvenir de sa jeunesse en Bretagne qui l’a inspiré. “Je suis monté sur un corner et je me suis élevé dans les airs, à la manière des grandes danseuses étoiles qui n’ont rien à foutre sur un stade de foot. Le ballon a ricoché sur ma fesse gauche…“, a-t-il raconté. Il s’est “troué” au moment de le reprendre. Résultat : “le ballon a ricoché sur ma fesse gauche et j’ai marqué en prenant le gardien à contre-pied.

Cette mésaventure lui a non seulement valu de marquer un but, mais aussi de gagner un nouveau surnom. La fesse ! La fesse !“, se sont mis à crier ses coéquipiers. Le père de quatre enfants aurait pu se sentir embarrassé par ce moment, mais il a préféré en rire. “C’est mieux que la main !“, a-t-il relativisé sur Europe 1. Le jeune Jean-Yves Lambert était alors loin de se douter que cette histoire le suivrait durant toute sa vie professionnelle.

Une maladie qui me diminue physiquement

La famille de Jean-Yves Lafesse a annoncé sa mort le vendredi 23 juillet 2021, dans un communiqué transmis à l’AFP. L’état de l’humoriste, connu pour ses caméras cachées et ses canulars, “s’était brutalement dégradé dans les dernières 24 heures. Deux ans avant son décès, on lui avait diagnostiqué la maladie de Charcot. Aussi appelée Sclérose latérale amyotrophique (SLA), la maladie neurodégénérative provoque une dégénérescence d’une partie de la moelle épinière, qui est impliquée dans la motricité. Dans la présentation de sa dernière œuvre, le “projet Lafesse”, il confiait à ce propos : “Il y a deux ans, j’ai hérité d’une maladie qui me diminue physiquement. Le rire m’aide beaucoup, il entretient mon moral. J’ai donc décidé de lancer un projet, pour continuer de partager ce rire avec vous.”

Source: Lire L’Article Complet