Mort de Jean-Paul Belmondo : Alain Delon, "anéanti", livre un vibrant hommage à son ami

Lundi 6 septembre 2021, Alain Delon a réagi à la mort de son ami et rival Jean-Paul Belmondo à l’âge de 88 ans. Sur CNews, le comédien de 85 ans s’est dit dévasté par cette nouvelle.

  • Jean-Paul Belmondo
  • Alain Delon

C’est une disparition tragique pour le milieu du cinéma français. Lundi 6 septembre 2021, l’AFP annonçait via un communiqué rédigé par Michel Godest, avocat et ami de Jean-Paul Belmondo, la mort de l’illustre acteur à l’âge de 88 ans. Avant le drame, la star du film Le Magnifique s’affichait “très fatiguée (…) Il s’est éteint tranquillement”, disait encore Michel Godest. Depuis cette annonce, les hommages se font nombreux dans les médias et sur les réseaux sociaux. À tel point que l’Elysée a annoncé mardi 7 septembre 2021 qu’un hommage national sera organisé pour honorer la mémoire de Jean-Paul Belmondo jeudi 9 septembre 2021.

Si Michel Drucker s’est affiché très ému sur le plateau du journal télévisé de France 2 lundi 6 septembre 2021, Alain Delon a quant à lui réagi à la mort de Jean-Paul Belmondo sur CNews. Le comédien de 85 ans se dit totalement dévasté par la disparition de son ami et rival avec lequel il a notamment joué dans Borsalino, film sorti en 1970. C’est avec beaucoup de douleur qu’il a lâché ces quelques mots : Je suis complètement anéanti. Là, je vais essayer de m’accrocher pour ne pas faire la même chose dans cinq heures… Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans”, a-t-il fait savoir.

“Je regrette de ne pas être allé le voir”

Lundi 6 septembre 2021, l’émotion était aussi palpable sur le plateau de Touche pas à mon Poste. Cyril Hanouna s’est affiché inconsolable dans son émission. L’animateur a confié regretter de ne pas avoir rendu visite à l’acteur avant sa mort. “J’ai eu du mal à le dire tout à l’heure mais c’est vrai que cet été, plein de potes m’ont dit : ‘Il faut qu’on aille voir Jean-Paul.’ Et j’aurais dû aller le voir. Je regrette de ne pas être allé le voir cet été”, a-t-il dit, des sanglots dans la voix. Emmanuel Macron a également eu une pensée pour celui qui faisait briller le cinéma français à l’international.  “Il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous”, a écrit le président de la République sur Twitter lundi 6 septembre 2021.

Source: Lire L’Article Complet