Mort de Christophe Dominici : son père évoque ses “regrets”, un an après le drame

Un an après la tragique disparition de Christophe Dominici, le père de l’ancien rugbyman n’a pas totalement fait son deuil. Dans Le Parisien, en kiosque le 24 novembre 2021, Jean-Marie Dominici exprime ses regrets et ses interrogations sur l’accident du prodige du ballon ovale.

  • Christophe Dominici

Il s’en est allé en terre promise une dernière fois. Le 24 novembre 2020, Christophe Dominici avait été retrouvé mort dans le domaine national de Saint-Cloud, après avoir effectué une chute d’une dizaine de mètres. Une disparition aussi brutale que mystérieuse, plongeant le monde du rugby dans un état de désolation considérable. Un an plus tard, l’émotion ne s’est toujours pas dissipée. Car l’entourage de l’ancien ailier du XV de l’équipe de France continue de vivre avec beaucoup d’interrogations autour des raisons qui ont conduit à son décès. Si la thèse du suicide avait été avancée en raison des traumatismes psychologiques du Toulonnais, celle-ci avait été rapidement écartée par a compagne ainsi que par son père, qui ont toujours plaidé la cause de l’accident. « Je me pose beaucoup de questions, consent-il dans les colonnes du Parisien, le 24 novembre 2021. On voulait savoir, même si ça ne le fera pas revenir. L’enquête a été classée et a conclu à un accident. Pour moi c’est un accident.« 

« Avec sa mère, nous avons beaucoup de regrets »

Les hommages rendus au prodige du ballon ovale tout au long de cette première année sans lui n’ont pas consolé Jean-Marie Dominici, tenaillé par les regrets. « Les hommages, c’est réconfortant et en même temps c’est très dur à supporter », avoue celui qui a traversé cette période avec son épouse dans la douleur. Car, les deux parents ressassent sans arrêt ce jour où ils ont senti que leur fiston n’était pas en grande forme. « Ça me tracassait. Je n’ai pas pu y aller car j’étais fatigué et j’avais des problèmes de dents », déplore cette homme inconsolable, alors qu’il avait échangé avec « Domi » au téléphone. « Le mercredi, ça allait mieux. j’ai décidé de prendre ma voiture pour aller le voir quand… » Jean-Marie Dominici a encore du mal à mettre des mots sur ses souffrances, seuls les remords l’habitent. « Avec sa mère, nous avons beaucoup de regrets. Nous en parlons toujours et encore. Nous aurions dû aller le voir, même à pied s’il avait fallu, » admet-il.

A lire aussi : “Des personnes lui ont fait du mal” : un proche de Christophe Dominici se confie sur les causes de sa mort

Source: Lire L’Article Complet